Insolite

Chine : Une femme pense acheter un chien… il s’agit en fait d’un ours !

Une femme du sud-ouest de la Chine a été choquée de découvrir que le chien qu’elle élevait depuis deux ans était en fait un ours noir en voie de disparition.

Pas un mastiff du Tibet

Comme le dit l’adage, l’erreur est humaine. Mais parfois, elle prend des proportions totalement incroyables. En Chine, une femme pensait avoir adopté un chiot. Un bébé Mastiff du Tibet. Mais, c’est en réalité ourson qu’elle avait installé dans sa maison depuis bientôt deux ans. Son nom ? “Little Black” (Petit Noir), un nom qui n’est plus vraiment adapté à la morphologie de l’animal.

La scène se déroule dans la province chinoise de Yunnan, au sud-ouest du pays. C’est le portail d’informations China News qui se fait l’écho de cette information totalement folle. Il y a deux ans, Ms Su se trouve en vacances. Elle achète un chiot noir. Le vendeur lui assure qu’il s’agit d’un mastiff du Tibet. Très ancien, cet animal a longtemps servi à garder les troupeaux dans Himalaya. Il peut atteindre des dimensions impressionnantes. C’est sans doute pour cela qu’elle ne s’est pas vraiment inquiétée au début. Mais, après deux ans, elle a du se rendre à l’évidence. Ce n’est pas chien. C’est un ours. Plus spécifiquement un ours noir d’Asie. Une espèce menacée d’extinction et son animal atteint déjà les 200 kg.

Il est capable de manger une boîte pleine de fruits et deux seaux de nouilles par jour

explique-t-elle quand on l’interroge sur le régime alimentaire de l’animal.

Au final, Madame Su a du se résoudre à confier l’animal. Le garder aurait été illégal. Son idée était donc de le confier au parc zoologique de Kumming. Mais, le parc n’en voulait pas sans un certificat de naissance. La police forestière lui a donc recommandé d’envoyer l’animal au Centre de sauvegarde de la faune du Yunnan. L’animal était selon les soigneurs en très bonne santé quand ils l’ont récupéré.

Publié le mardi 15 mai 2018 à 11:45, modifications mardi 15 mai 2018 à 11:49

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !