Insolite

Cette bière canadienne brassée au cannabis est très enivrante !

La première bière au cannabis est brassée au Canada, et ses effets sont pour le moins décoiffants !

Alors que le cannabis s’apprête à être dépénalisé au Canada, la première bière brassée au Cannabis vient de faire son apparition. Elle est le fruit de l’imagination et du travail conjoint d’une entreprise et d’une université canadienne, et ces derniers préfèrent vous prévenir à l’avance : il ne faut pas en abuser !

Un drogue puissante

D’après Province Brands of Canada, la marque à l’origine de cette nouvelle bière, celle-ci serait “hautement enivrante” bien que moins dangereuse que l’alcool. L’entreprise a ainsi reçu près de 300 000 dollars canadiens de subvention de la part de l’Etat canadien pour élaborer cette boisson inédite. En outre, l’université de Belleville en Ontario, qui possède d’ailleurs son propre centre de recherche autour du cannabis, a activement participé à la recherche entourant l’élaboration particulière de cette bière.

Mais La conception de celle-ci ne fut pas de tout repos. En effet, les créateurs de la boisson se sont heurtés à un problème de taille pendant le processus : le cannabis met longtemps à être assimilé par l’organisme lorsqu’il est consommé par voie orale. Cela peut même parfois prendre plus de 2 heures, tandis que l’alcool monte à la tête beaucoup plus vite, parfois en quelques minutes seulement.

Mais le patron de Province Brands of Canada a tenu à rassurer ses futurs consommateurs en affirmant que ce problème a été surmonté. Les effets du cannabis se feront donc ressentir beaucoup plus vite après avoir bu sa bière.

Le contexte de la dépénalisation

Cette jeune entreprise entend donc profiter le plus tôt possible des effets de la dépénalisation, qui sera effective à l’été 2018. C’est le gouvernement du premier ministre Justin Trudeau qui a fait passé cette mesure appliquée à l’ensemble du Canada. Il faut toutefois noter que les produits dérivés à base de cannabis, comme les bonbons, les chocolats et autres produits alimentaires et boissons ne seront quant à eux autorisés qu’à parti de fin 2019.

Dooma Wendschuh, le fondateur de Province Brands of Canada, parie quant à lui sur le recul du tabagisme et préfère trouver des moyens innovants pour consommer du cannabis sans le fumer. C’est d’ailleurs l’ambition sous-jacente de son entreprise, qui est parti du constat que les substances psychoactives les plus consommées dans le monde, l’alcool et le café, s’absorbe quasi-exclusivement à travers des boissons.

 

 

Publié le lundi 7 mai 2018 à 13:21, modifications dimanche 6 mai 2018 à 23:17

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !