Insolite

Ce restaurant donne du cannabis à ses homards pour les étourdir avant la cuisson

Droguer ses homards au cannabis serait un excellent moyen d’éviter leur souffrance et de rendre leur chair plus savoureuse.

Une restauratrice américaine travaillant dans l’Etat du Maine a révélé son secret pour obtenir un homard de qualité : elle les drogue au cannabis pour les étourdir avant de les plonger dans l’eau bouillante.

Adoucir une cuisson cruelle

Les amateurs de homards sont souvent placés face à un dilemme éthique : comment savourer la chair délicieuse du homard tout en sachant qu’il a fallu le faire bouillir vivant pour cela ? Ce mode de cuisson est en effet généralement recommandé pour obtenir la chair la plus fine et goûteuse possible.

Cela fait plusieurs années que les restaurateurs essaient de trouver une réponse à ce dilemme tragique. Et il semblerait que la solution passe par… La drogue ! En soufflant de la fumée de cannabis au visage des homards avant leur cuisson, ces derniers semblent en effet beaucoup plus sereins. C’est en tout cas le constat de Charlotte Gill, la propriétaire du restaurant Charlotte’s Legendary Lobster Pound dans la ville de Southeast Harbor aux Etats-Unis.

Cette supportrice de la cause animale affirme avoir longtemps cherché la solution la plus éthique pour mettre à mort ses homards. Après avoir expérimenté plusieurs solutions, elle a fini par droguer au cannabis l’un de ses homards particulièrement agressifs, et a pu constaté un apaisement immédiat avant la cuisson.

Une méthode qui n’est pas encore prouvée scientifiquement

D’après le professeur Robert Elwood, qui enseigne à la Queen University de Belfast, le système nerveux des crustacés est très différent du notre. Si l’on ne peut pas prouver que les animaux ressentent la douleur de la même façon que nous, il est clair que ces derniers réagissent violemment à ces stimuli en essayant de s’en détourner.

Quant à Charlotte Gill, elle est persuadée de l’efficacité empirique de sa méthode, mais préfère laisser à ses clients le choix de l’appliquer ou non pour le homard qu’ils dégusteront.

Celle-ci possède d’ailleurs une licence pour l’utilisation du cannabis, et affirme sentir une différence de taille dans la qualité de la chair de ses crustacés grâce à sa méthode. Celle-ci serait en effet plus tendre et savoureuse, car l’animal souffre beaucoup moins pendant le processus de cuisson. Une hypothèse qu’il n’y a qu’un seul moyen de vérifier !

Publié le dimanche 23 septembre 2018 à 14:14, modifications dimanche 23 septembre 2018 à 11:15

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !