Insolite

Australie : Des brasseurs font renaître la plus vieille bière du monde

Des scientifiques de l’Australian Wine Research Institute ont réussi à fabriquer une bière à partir de levures qui ont plus de 200 ans. Une boisson qui traverse les époques !

Retrouvées dans l’épave d’un bateau

C’est un projet très étrange. Il allie des brasseurs australiens, des scientifiques et un musée. Ensemble, ils sont en train de mettre au point une bière conçue à partir de levures vieilles de 220 ans. Comment est-ce possible ? Elles ont été retrouvées dans l’épave d’un bateau qui a fait naufrage près de l’île Préservation (Tasmanie) en 1797. Nommé le Sydney Cove, ce bateau marchand réalisait un voyage de Calcutta en Inde vers la colonie de Port Jackson en Australie. À son bord ? Du thé, du riz, du tabac et près de 40.000 litres d’alcool.

Mais, ce bateau n’a été découvert que récemment, en 1977 par des plongeurs amateurs. Et il aura fallu attendre 1990 pour que l’on commence à s’intéresser à la cargaison expliquent nos collègues du site d’Ouest-France. Les scientifiques découvrent alors que certaines bouteilles d’alcool n’ont pas été rompues. Leur contenu a même été très bien conservé. Le lieu du naufrage a en effet des eaux glacées. Tout est stocké au musée de la reine Victoria à Lauceston.

Des tests il y a 3 ans

Rien ne change jusqu’à 2015. C’est alors que David Thurrowgood, chimiste, devient conservateur du musée. Ce dernier est intrigué de savoir si les levures ont résisté aux années. Des scientifiques de l’Australian Wine Research Institute (un institut de recherche sur le vin) se voient confier quelques bouteilles pour enquêter. Bilan des courses, la levure est cultivable. Difficile à apprivoiser dans un premier temps mais c’est possible.

Les scientifiques décident donc de s’en servir pour brasser de la bière. Deux produits en sont issus. Une blonde et une brune. Mais, c’est tout de même le genre de choses qu’il faut mieux laisser à des brasseurs professionnels. Ceux-ci ont donc mis au point leur propre breuvage. Il est décrit comme “harmonieux, foncé, malté, épicé et avec du caractère”. La bière baptisée “The Wreck Preservation Ale” (la bière de l’épave de l’île Preservation) sera mise en vente en édition limitée à partir du mois de juin. Une partie des bénéfices seront reversés au musée.

Publié le vendredi 4 mai 2018 à 14:59, modifications vendredi 4 mai 2018 à 12:19

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !