Média

“Salut les Terriens!” : Éric Naulleau s’en prend violemment à Aymeric Caron

dans-salut-les-terriens-eric-naulleau-sen-prend-violemment-a-aymeric-caron

Invité dans l’émission de Thierry Ardisson « Salut les Terriens ! » diffusée ce samedi 2 juin sur C8, Eric Naulleau a renouvelé son désamour pour Aymeric Caron, insultant celui qui lui a succédé en tant qu’intervenant dans l’émission de Laurent Ruquier « On n’est pas couché ».

Eric Naulleau n’est définitivement pas de ceux qui mettent de l’eau dans leur vin. Au contraire, connu pour ses déclarations cinglantes et son sens de la critique provocatrice, qui lui ont valu de figurer parmi les chroniqueurs phares de l’émission d’opinion « On n’est pas couché » sur France 2, l’animateur n’y est pas allé par quatre chemins pour exprimer ce qu’il pense d’Aymeric Caron.

Invité samedi par Thierry Ardisson à présenter publiquement ses excuses à ceux qu’il a pu offenser par ses déclarations, Eric Naulleau en a profité pour développer le pamphlet qu’il a adressé au journaliste et militant antispéciste en mars dernier. Les propos en question ont été prononcés lors d’une interview donnée à Télé-Loisirs, dite « L’interview sans filtre ». Filmé, l’essayiste et comparse d’Eric Zemmour n’a pas manqué de dire tout le mépris qu’il a envers celui qu’il décrit comme « inculte et fier de l’être ».

Le 2 juin, sa réponse à “l’homme en noir” aura donc été explicite :

Je ne m’excuse pas et je l’emmerde ! […] Partout où il est passé professionnellement il a laissé un souvenir détestable.

Un grief qui semble fondamental et dont on ignore le détail, s’il existe. L’auteur de Ce pays qu’on abat n’a pour le moment pas réagit à ces accusations. Dans la soirée, le polémiste a également émis de vives critiques à l’encontre du talent littéraire de son actuelle remplaçante, l’écrivaine Christine Angot, jugeant sa plume inférieure à celle de la vedette de télé-réalité Nabilla. Concédant lui devoir des excuses pour ses précédents tacles, il a ajouté :

Je demande pardon à Christine Angot d’avoir dit tant de mal de ses livres parce que je suis à peu près sûr que le prochain sera pire.

Voilà qui ne risque pas d’adoucir les rapports entre les chroniqueurs historiques d’« On n’est pas couché ». Par ailleurs, l’écrivain Yann Moix, qui est sur le départ, n’a toujours pas de successeur.

Publié le lundi 4 juin 2018 à 17:52, modifications lundi 4 juin 2018 à 17:22

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !