Média

ONPC : Diane Ducret répond à Yann Moix, qui avait jugé son livre de “flasque, informe, inintéressant”

Venue présenter son nouveau roman, Diane Ducret ne risque pas d’oublier son passage dans “On n’est pas couché” de sitôt. L’écrivaine a en effet reçu des critiques extrêmement négatives de la part de Yann Moix, qui estime que son ouvrage est “surjoué”, “inintéressant” et “illisible”. Toutefois, l’auteure a tenu à répondre au chroniqueur.

Yann Moix n’a pas vraiment apprécié l’ouvrage d’une invitée de l’émission On n’est pas couché diffusée le samedi 9 juin. Alors qu’il s’apprête à quitter l’émission à la fin de la saison, le chroniqueur a en effet vivement critiqué le roman autobiographique de Diane Ducret. L’auteur a dézingué le livre de la romancière, qui lui a répondu sur Twitter après l’enregistrement du programme.

“Tout sonne faux”

Laurent Ruquier a reçu l’écrivaine Diane Ducret dans l’épisode d’On n’est pas couché diffusé le samedi 9 juin. L’invitée fait actuellement la promotion de son nouvel ouvrage intitulé La meilleure façon de marcher est celle du flamant rosepublié chez Flammarion. Ce roman autobiographique n’a pas convaincu Yann Moix. Le chroniqueur n’a pas manqué de faire savoir qu’il l’avait détesté et a déclaré :

Ce n’est ni génial, ni grand, ni vrai. C’est ça le problème que j’ai avec vous, tout sonne faux, je n’ai pas marché du tout. Vous essayez de surjouer l’apitoiement, de surjouer le surjeu, de surjouer le surdoué… Je trouve ça flasque, informe, inintéressant.

En pleine forme pour l’une de ses dernières émissions, Yann Moix a ensuite ajouté :

Est-ce qu’on doit, quand on parle d’un livre qu’on a lu, infliger la même correction à la personne qui nous a infligé la lecture de sa non-œuvre ? C’est un vrai problème.

“Je n’ai pas pu aller au bout, c’est illisible”

Venue faire la promotion du film 3 jours à Quiberon, dans lequel elle tient le rôle principal, la comédienne Marie Baümer a pris la défense de Diane Ducret suite aux remarques de Yann Moix en déclarant :

Après ce speech, je vais lire le livre avec encore plus de plaisir.

Cette phrase a provoqué la colère du chroniqueur, qui n’a pas apprécié qu’une invitée vienne en aide à une autre. Il a en effet expliqué :

S’il y a un truc que je trouve pitoyable dans la vie, c’est la solidarité féminine. Pourquoi est-ce qu’on devrait être solidaire ? […] Que ce soit dans des combats graves, des moments violents de la société, je le conçois, mais que la solidarité féminine soit littéraire…

Diane Ducret a alors affirmé que Yann Moix n’avait probablement pas lu l’ouvrage entièrement, ce à quoi il a répondu :

 Je vous le confirme, je n’ai pas pu aller au bout, c’est illisible.

Après avoir écouté les remarques du chroniqueur, l’écrivaine a pris le temps de défendre son roman. Elle l’a décrit de la manière suivante :

[Le roman] parle d’une jeune femme arrachée à ses parents et à son pays […] qui va se battre contre le handicap, contre la violence masculine, et qui, justement, refuse toujours la victimisation et qui va réussir, par l’humour, à ne pas être une victime.

“J’ai écrit la pire bouze de l’histoire” répond Diane Ducret

Sur Twitter, l’auteure a ironisé sur cet échange quelque peu mouvementés. La veille de la diffusion, elle a en effet tenu à prévenir ses followers en écrivant :

Diane Ducret devrait se souvenir de son passage dans On n’est pas couché pendant longtemps. En janvier dernier, Yann Moix avait fait la Une des médias pour une toute autre affaire que ses performances en tant que chroniqueur. L’auteur avait en effet dénoncé “un protocole de bavure” vis-à-vis des migrants de Calais.

Publié le lundi 11 juin 2018 à 17:15, modifications lundi 11 juin 2018 à 16:36

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !