Média

Il maltraite un bébé et prétend s’être inspiré de Super Nanny

En Dordogne, un enfant de 16 mois a été hospitalisé pour maltraitance. Pour se défendre, son beau-père a prétendu s’être inspiré des méthodes de Super Nanny.

En Dordogne, une femme de 20 ans et son compagnon âgé de 23 ans ont été présentés devant le tribunal correctionnel de Périgueux pour violences volontaires sur mineurs par ascendant. La faute à Supper Nanny ?

Selon Sud-Ouest, c’est la crèche des Arènes de Périgueux qui a appelé les autorités après avoir constaté que l’enfant présentait de sérieux hématomes aux fesses. Un premier constat a été établi par un pédiatre. L’enfant a ensuite été amené au centre hospitalier où il a subi un examen médico-légal.

L’enquête sur ce cas de maltraitance infantile a été rapidement confiée à la brigade de protection de la famille de Périgueux. Dans la foulée, la mère et le beau-père de l’enfant ont été convoqués à l’hôtel de police. Ils ont par la suite été placés en garde à vue.

Non, Super Nanny ne met pas de fessées

Le beau-père de l’enfant a alors expliqué aux forces de l’ordre qu’il avait donné des fessées au bébé dans le seul but de faire son éducation, ajoutant qu’il s’était inspiré de Super Nanny, bien qu’aucune fessée n’ait jamais été donnée dans l’émission.

L’homme a été présenté comme colérique et brutal. Il a estimé que la fessée s’imposait lorsque son bébé ne trouvait pas le sommeil. Une méthode très éloignée de celle prêchée par Sylvie Jenaly, la Super Nanny de TF1.

L’enfant a été confié à l’Aide sociale à l’enfance après son séjour à l’hôpital. Sa mère et son beau-père devront, quant à eux, comparaître devant la justice le 5 avril prochain.

Publié le mardi 29 novembre 2016 à 10:22, modifications mardi 29 novembre 2016 à 8:10

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !