Média

L’émission Capital juge “provocante” une jeune femme en maillot de bain, M6 n’en est pas à son coup d’essai

La chaîne aurait-elle un problème avec le sexisme dans ses programmes ?

lemission-capital-juge-provocante-une-jeune-femme-en-maillot-de-bain-m6-nen-est-pas-a-son-coup-dessai

Dimanche soir, un reportage de l’émission Capital sur M6 qui a qualifié une femme en maillot de bain de “provocante” est accusée de sexisme. Mais les voix-off de plusieurs programmes de la chaîne semblent s’inscrire dans la même veine, ce qui n’est pas toujours du goût des téléspectateurs.

La vidéo illustrative de l’émission a déjà fait le tour du web. Ce dimanche 8 juillet dans la soirée, le nouveau numéro de Capital sur M6 était centré sur les efforts physiques que font certains pour sculpter leur corps à l’approche de l’été. Lors du reportage intitulé : « Opération minceur: un corps parfait pour la plage mais à quel prix ? », une jeune femme du nom de Chloé a accepté d’être suivie dans sa quête de minceur et dévoilait le résultat de ses séances de sport effectuées grâce à la machine d’électro stimulation MIHA BODYTECH.

Un commentaire inapproprié jugé sexiste

Mais en filmant la plagiste de 25 ans ôtant ses vêtements pour s’allonger sur sa serviette en maillot de bain, le commentaire de la voix-off s’emballe : « C’est une silhouette sexy et provocante, qu’elle exhibe sans pudeur sur la plage de Bastia […] ». Telle est la description de la jeune baigneuse proposée par Capital à ses spectateurs. Des remarques en décalage avec le contexte, à savoir une femme qui va simplement à la plage et se met en maillot de bain pour montrer le résultat de sa perte de poids.

Bien vite, les internautes se sont emparés du sujet avec plus ou moins d’ironie. Nombre sont ceux qui reprennent le terme « provocante » qu’ils jugent biaisé et « sexiste » pour une simple prise de vue d’une femme en tenue de bain. D’autres vont plus loin, arguant que le commentaire utilise « la même rhétorique que ceux qui justifient le viol ou imposent le voile aux femmes […] ».

La jeune femme en question, interrogée par le Huffington Post se dit mal à l’aise avec la séquence. Le média a donc souhaité contacter la production du reportage qui s’est justifiée en s’appuyant sur le titre de l’émission :

Pour rappel, l’intitulé du sujet ‘Capital’ est ‘Opération minceur: un corps parfait pour la plage mais à quel prix’. […] Chloé, la protagoniste du sujet a ‘gagné son pari’ et a réussi à perdre 6 kilos en 3 mois grâce à cette nouvelle machine ‘au prix d’un travail assidu et qui lui a coûté beaucoup d’énergie et un budget conséquent’. Elle est donc très fière de sa perte de poids et aujourd’hui complètement décomplexée. Elle dit d’ailleurs elle-même que la partie de son corps qu’elle préfère ce sont ses fesses et choisit de les montrer à la caméra. Pour illustrer ce sujet, un plan du corps de Chloé était important pour montrer son évolution et le résultat atteint.

A expliqué l’interlocutrice, avant d’admettre que « rétroactivement », le choix du mot « provocante » était « sans doute trop fort et effectivement inadéquat. ».

Les “avions de chasse” de Chasseur d’appart

Mais à bien y réfléchir, « rétroactivement », ce n’est pas la première fois qu’un programme de la chaîne M6 est interpellé pour des propos tenus en voix-off. L’émission Chasseurs d’appart animée par Stéphane Plaza avait également fait l’objet d’un rappel à l’ordre de la part du CSA belge. Lors d’un prime spécial intitulé « Chasseurs d’appart : Le choc des champions » diffusé en novembre 2017 en Belgique, plusieurs agents immobiliers étaient censés s’affronter pour réussir à dénicher le meilleur appartement pour leurs clients. De nombreux commentaires accompagnant le divertissement ont été jugés « dégradants » sur le physique des participantes et n’ont pas plu aux téléspectateurs. Parmi l’éventail de remarques graveleuses, une phrase du célèbre animateur destinée à une acheteuse est mal passée : « Tes voisins d’en face devraient te payer ton appartement pour avoir le privilège de te voir faire du sport ou peut-être même sortir de la douche. », s’était alors gaussé le présentateur faisant référence au physique de sa cliente. A cela, s’ajoute la présentation de trois agents immobiliers comme « Des avions de chasse ».

Interviewé par Télé Loisir à l’occasion de cette polémique, Stéphane Plaza a fait part de son point de vue :

Les ralentis [sur les attributs de la jeune femme, ndlr] étaient poussés et la voix-off a été un peu loin… Je peux comprendre que cela puisse déranger […] De plus, l’équipe est à 90% féminine, la voix-off et la production sont des femmes… On s’est peut-être trompés d’orientation, alors depuis, on s’est recentrés sur des conseils et des choses techniques.

L’animateur à la tête de l’agence Stéphane Plaza Immobilier a promis d’être plus vigilant à l’avenir dans ses répliques.

Le “décolleté” des Reines du shopping

La voix-off de Chasseurs d’appart n’est pas la seule à s’attarder gauchement sur le physique des femmes, puisqu’en janvier 2018, c’est l’émission Les Reines du shopping orchestrée par Cristina Cordula qui était mise en cause pour le choix de ses observations. Car la voix-off, masculine cette fois, n’a pas manqué d’énerver le public en insistant sur le fait que l’une des candidates au tour de poitrine important portait un décolleté : “Si la voix off dit encore une fois décolleté je la dénonce au CSA je crois ! Ils sont au courant que les téléspectateurs sont principalement des femmes et pas des puceaux en rute ???” s’est emportée l’une des spectatrices sur Twitter.

Télé Star a d’ailleurs consacré un portrait à Hervé Lacroix, le comédien à l’origine de la voix-off de l’émission de shopping diffusée en début de soirée sur M6, sans évoquer la controverse qu’il suscite.

Alors, ces mauvais choix éditoriaux relèvent-ils d’un hasard ou sont-ils le symptôme d’auteurs sexistes dans les rangs de M6 ?

Publié le mardi 10 juillet 2018 à 13:37, modifications mardi 10 juillet 2018 à 12:27

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !