Média

La rue des Allocs : Le docu-réalité de M6 vous a t-il choqué et dérangé ?

Avant même sa diffusion, la rue des Allocs, un docu-réalité autour de la précarité en France et diffusé mercredi 17 août 2016 à 21h sur M6 a divisé internet. Choquant, dérangeant, ce programme a crée la polémique. Faisons débat ensemble.

M6 a diffusé hier, mercredi 17 août 2016, les deux premiers épisodes d’un docu-réalité, La Rue des allocs, version britannique de Benefits Street

une immersion sans précédent dans le quotidien de personnes et des familles en situation de précarité.

Cette plongée voyeuriste au cœur de la misère sociale française se passe à Amiens et plus particulièrement dans le quartier Saint-Leu réputé pur son taux de chômage élevé. Il avoisinerait les 40 % de la population active, soit deux fois plus que dans le reste de la ville.

A tracers ce reportage, on découvre le dur quotidien de Marie-Jo, Gitan, Franck, ou encore David. Ils attendent, chaque début de mois, le versement de leurs allocations. Afin de survivre, tous les moyens sont bons : travail au noir, système D, plusieurs jobs. De nombreux téléspectateurs sont montés au créneau. Le programme jugé polémique n’est pas au goût de tous. La Rue des allocs soulève de nombreuses questions. Certains scènes indécentes ont été conservées au montage.

Avant même sa diffusion, M6 a été sous les feux des critiques. Certains parlent de voyeurisme et de sensationnalisme. La chaîne en a t-elle trop fait ? Dans un communiqué, la Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (Fnars) a demandé au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) d’intervenir et de

suspendre la diffusion de ce programme stigmatisant et honteux face à la détresse sociale que vivent près de 8 millions de personnes pauvres en France.

Entre misère sociale et désespoir, ce programme a réussi à montrer une autre face cachée de la France, celle de la précarité. La rue des Allocs a finit par rendre spectaculaire la misère sociale en brossant notamment des portraits trop stéréotypés de gens nonchalants qui dépensent tout leur argent dans l’alcool, à peine leurs aides touchées. Difficile de regarder la misère en face. Deux autres épisodes sont prévus mais aucune date de diffusion n’a encore été annoncée.

Voyeurisme ou stigmatisation ? N’hésitez pas à en débattre dans les commentaires.

Publié le jeudi 18 août 2016 à 11:21, modifications jeudi 18 août 2016 à 11:31

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !