Média

Jean-Pierre Pernaut fête ses 30 ans à la tête du JT de 13 Heures de TF1

Le 22 février 2018, le présentateur de TF1 fêtera ses trente ans à la tête du journal de 13 Heures. Jean-Pierre Pernaut célébrera également ses quarante-trois ans de journalisme sur TF1. Le journaliste est en effet arrivé à TF1 le 06 janvier 1975, jour de la création de la chaîne !

Ce jeudi 22 février 2018, Jean-Pierre Pernaut va donc fêter son trentième anniversaire à la tête du journal télévisé de 13 Heures de TF1. En 1988, le journaliste avait en effet remplacé Yves Mourousi et Marie-Laure Augry à ce poste. Depuis cette date, Jean-Pierre Pernaut est incontestablement le journaliste le plus populaire de France. Son journal, sur la première chaîne, est regardé par près d’un téléspectateur sur deux. Au cours de sa carrière à la tête du 13 Heures de TF1, longue de trois décennies, Jean-Pierre Pernaut a prononcé près de 9 000 fois la formule « Madame, Monsieur, Bonjour ».

Des reportages rediffusés toute cette semaine afin de célébrer les 30 ans du journal de 13 Heures présenté par Jean-Pierre Pernaut

Toute cette semaine, une séquence quotidienne permet donc de retracer et de feuilleter l’album des sujets magazines du 13 Heures de TF1. Il vous est possible de revoir ces reportages cultes sur la plateforme en ligne MyTF1.fr en revisionnant les journaux de Jean-Pierre Pernaut de cette semaine. Afin de célébrer dignement les 30 ans du JT, présenté par Jean-Pierre Pernaut, le journaliste Michel Izard et le monteur Thierry Gippet ont sélectionné près de 200 sujets parmi les 30 000 reportages sur le patrimoine des régions et leurs traditions. Trente minutes de nostalgie, de souvenirs et d’émotions seront ainsi distillées dans le journal jusqu’à vendredi.

Sur le plateau du journal de 13 Heures de TF1, la grande fête des 30 ans aura donc lieu le jeudi 22 février 2018. Des surprises seraient d’ailleurs au programme.

L’émotion, la passion et la fierté du journaliste de TF1

Jean-Pierre Pernaut, à l’occasion de cet anniversaire, s’est confié à la rédaction du Figaro. Il a notamment évoqué les spécificités de son journal (souvent imité, jamais égalé). Il a tenu à saluer le travail formidable de toutes ses équipes. Il a également adressé un message touchant aux correspondants en régions, qui sont l’âme du journal.

On m’a laissé faire un JT plus proche des gens, notamment grâce à la création d’un réseau de correspondants, qui a été une révolution en 1988-1989. Aujourd’hui, ce réseau, mis en place avec les plus grands titres de la presse quotidienne régionale, compte dix-neuf bureaux et pas moins de 150 journalistes en régions ! A l’époque on m’a traité de fou ! Le journalisme parisien était certain de détenir la vérité alors que moi, je regrettais que la télé soit en retard sur des radios comme RTL et Europe 1, qui avaient déjà des correspondants en régions.

Le journaliste de TF1 a rappelé l’importance des correspondants en régions qui font le sel du 13 Heures.

On assiste à une fracture de plus en plus évidente entre la France des villes et la France des champs. Présenter un JT donne l’impression d’être dans une tour de contrôle. Et la raison d’être de nos correspondants est de ne pas isoler la tour. Car ce sont de formidables journalistes de terrain, connaissant leur région et très au fait de l’évolution de la société.

Le succès colossal de Jean-Pierre Pernaut à la tête du 13 Heures de TF1

Jean-Pierre Pernaut réunit en moyenne 5,1 millions de fidèles chaque jour de la semaine sur TF1. Le journaliste est revenu sur les chiffres impressionnants. Il a évoqué les audiences considérables du journal de 13 Heures, auprès de nos confrères du Figaro.

On est un peu en dessous du JT de Gilles Bouleau à l’année et au-dessus de lui pendant les vacances. [Le JT] se place au cinquième ou sixième rang mondial, en dehors de la Chine. Et on est premiers en Europe. On est fiers de ce travail. Avant, on rassemblait 7 millions de téléspectateurs. Mais il y a eu un petit tassement, à cause de la multiplication des chaînes. On fait néanmoins toujours entre 40 et 45 % de part d’audience.

Jean-Pierre Pernaut ne songe pas encore à la retraite… pour le plus grand bonheur des téléspectateurs !

Questionné par de nombreuses rédactions sur sa possible retraite et l’arrêt de la présentation du 13 Heures, Jean-Pierre Pernaut s’est montré toujours aussi passionné et motivé qu’à ses débuts. Il ne songe donc pas à tout arrêter dans l’immédiat. Cette décision sera prise en concertation avec sa direction. Le célèbre présentateur, âgé de 67 ans, fête donc sa 30ème année à la tête du journal télévisé sur TF1. Jean-Pierre Pernaut a tenu à évoquer, auprès de la rédaction de TV Grandes chaînes, le sujet délicat d’un éventuel départ à la retraite.

Il n’y a pas de raison. Ça ne dépend pas que de moi. Ça dépend également de mon patron et des téléspectateurs. Dans ce métier, on n’est pas maître de son avenir. Si un jour, on a envie de s’en aller, je pense effectivement que l’idéal est de travailler avec la chaîne pour que la transition se fasse au mieux.

Jean-Pierre Pernaut s’estime heureux et est fier du travail accompli au sein de la rédaction de TF1. Il aurait discuté de l’avenir du Journal de 13 Heures de TF1 avec Thierry Thuillier, le directeur de l’information.

J’exerce un boulot merveilleux, j’ai la pêche. J’ai la confiance de mon patron et celle des téléspectateurs. Quand j’entends parler de jeunisme à France Télévisions, ça me fait rigoler. Il y a trente ans, les plus vieux présentateurs avaient 25 ans en moyenne ! Aujourd’hui, ils ont de plus en plus de bouteille sur toutes les chaînes. Je continuerai à mettre en avant la France du patrimoine et des régions. Elle est bien vivante et d’une richesse infinie.

Le journal de 13 Heures de TF1 victime de critiques souvent gratuites et déplacées

Le journal de Jean-Pierre Pernaut est généralement vivement critiqué ou caricaturé. Les sujets sur les régions ou sur l’artisanat sont malheureusement fréquemment moqués. Le 13 Heures de Jean-Pierre Pernaut est tourné en dérision par les jeunes générations, biberonnées à l’esprit canal dans les années 1990 ou par la génération Touche Pas à Mon Poste de Cyril Hanouna actuellement. La ligne éditoriale, trop axée sur ce qu’il se passe en France, est souvent raillée. Les commentaires de Jean-Pierre Pernaut entre les reportages ou les choix des sujets sont généralement taxés d’être conservateurs ou réactionnaires (la tradition, les terroirs, l’identité, l’immigration, l’économie française, la vie en province et dans les villages) par certains médias bien-pensants.

Les récents projets de Jean-Pierre Pernaut

Jean-Pierre Pernaut, toutes les équipes du journal de 13 Heures de TF1 et de nombreuses rédactions de la presse quotidienne régionale ont lancé ces derniers mois la grande opération afin d’élire « le plus beau marché de France ». Jean-Pierre Pernaut et ses équipes ont également mis en place le dispositif SOS villages depuis six ans. Cette opération permet de « mettre en contact des gens qui cherchent à céder une activité, dans les villages ou petites villes, des commerces d’alimentations, des bars-tabacs, des petits hôtels, des restaurants, des auberges, des salons de coiffure qui ne trouvent pas de repreneurs, avec des personnes qui ont envie de s’installer, de changer de vie parfois ». Les annonces sont accessibles sur un site Internet dédié à l’opération et en lien avec TF1 et le journal de 13 Heures.

Jean-Pierre Pernaut a récemment eu droit au bonheur d’évoluer sur un plateau de cinéma. Il a effectivement fait des apparitions dans le dernier volet des Tuche 3, dans son propre rôle de présentateur de JT. Le journaliste phare de TF1 avait même d’ailleurs eu le privilège d’apparaître dans un roman de Michel Houellebecq. La Carte et le territoire a reçu le prix Goncourt en 2010. Jean-Pierre Pernaut présente également une nouvelle émission, tous les dimanches sur LCI à partir de 13h10, « Au cœur des régions ».

Le journaliste a récemment publié sa huitième édition de son almanach des régions. Cet ouvrage est édité chez Michel Lafon. L’homme fort du 13 Heures de TF1 partage sa vie avec sa compagne, Nathalie Marquay-Pernaut. Son épouse a été élue Miss France en 1987. Ils ont notamment tous les deux travaillé sur des pièces de théâtre ces dernières années (Piège à Matignon et Régime présidentiel).

Un anniversaire sous le signe de l’émotion et du journalisme

Le 22 février 2017, Jean-Pierre Pernaut avait déjà adressé un message émouvant aux téléspectateurs à la fin du journal.

Un petit mot pour vous dire que j’étais très heureux d’entamer une nouvelle année avec vous dans cette édition de 13 Heures. Oui, on peut le dire, c’est la trentième qui commence. Merci pour votre fidélité. Merci aussi à mon équipe qui est absolument géniale.

Il tenait ainsi à exprimer toute sa reconnaissance à son public et à remercier les journalistes et les équipes techniques qui travaillent à ses côtés. Le journal de 13 Heures de TF1 de ce jeudi 22 février 2018 s’annonce donc culte, historique et empreint d’émotion. Le pic d’audience pour cet anniversaire risque d’ailleurs d’être impressionnant.

L’entretien de Jean-Pierre Pernaut en décembre dernier dans l’émission Le Tube sur Canal + : 

Publié le jeudi 22 février 2018 à 8:51, modifications jeudi 22 février 2018 à 11:18

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !