Média

Google fête les 48 ans du cultisme dessin-animé « Les Shadoks »

Intégrés à la page d’accueil de Google, les Doodles sont des illustrations à l’image de l’évènement célèbre du jour. Reprenant les dessins minimalistes de l’animation de Jacques Rouxel, nous retrouvons aujourd’hui les personnages des « Shadoks » envahirent notre page internet, 48 ans après la première diffusion du dessin-animé.

Diffusé sur l’Office de Radiodiffusion-Télévision Française (ORTF) du 29 avril 1968 à 1973 pour trois saisons, le dessin-animé Les Shadoks revient sur les écrans pour une quatrième en 2000 sur Canal+. Crée par le dessinateur et producteur Jacques Rouxel, qui nous a quittés en 2004, ces courts-métrages animés étaient accompagnés par la voix de Claude Piéplu, narrateur des aventures de ces personnages loufoques.

Petits oiseaux aux longues pattes ne sachant prononcer que quatre mots monosyllabiques : « Ga, Bu, Zo, Meu », ils ont été l’objet d’une véritable polémique, scindant le peuple en deux avec d’un côté, ceux qui les appréciaient, et de l’autre, ceux qui les haïssaient. Mettant en exergue la bêtise humaine, ils sont toujours très subversifs mais cela n’a pas empêché Google de leur rendre hommage à travers une série de Doodles.

Google fête les 48 ans du cultisme dessin-animé « Les Shadoks »

Á l’origine de cette série de Doodles, Hélène Leroux, une jeune femme de 28 ans embauchée à Londres, est la première française dont la création a été publiée par le célèbre moteur de recherche.

Les personnages du dessin-animé Les Shadoks, composé de 208 épisodes de 2 à 3 minutes, ont connu la révolte estudiantine de Mai 68 et, qu’on les aime ou pas, ils parviennent toujours à faire parler d’eux 48 ans après.

Publié le vendredi 29 avril 2016 à 14:04, modifications vendredi 29 avril 2016 à 12:04

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !