Média

Evincé des Z’amours après une mauvaise blague, Tex réclame 1,2 millions d’euros d’indemnités à Sony Pictures International

L’animateur Tex attaque Sony Pictures International aux prud’hommes. Estimant s’est fait « remercier du jour au lendemain sans raison », il réclame 1,2 million d’euros d’indemnités.

Cinq mois après son éviction des Z’amours sur France 2, Tex a décidé de contre-attaquer et entend faire valoir ses droits aux prud’hommes. En effet, son avocat maître Jérémy Assous était l’invité de Village Médias sur Europe 1 ce mercredi 2 mai. Il a annoncé que l’animateur réclamait 1,2 million d’euros de dédommagement pour renvoi « abusif » à Sony Pictures International, le producteur de l’émission de France 2.

Environ 1,2 million d’euros

Ce que nous demandons correspond aux barèmes appliqués par la jurisprudence. A savoir 24 mois de salaire, soit 670.000 euros plus les indemnités. Environ 1,2 million d’euros.

A ainsi annoncé l’avocat de Tex.

Pour rappel, l’animateur avait été écarté de France Télévisions après 17 ans de bons et loyaux services. Le motif : une mauvaise blague sur les violences conjugales prononcée le 1er décembre sur C8.

Les gars vous savez ce qu’on dit à une femme qui a déjà les deux yeux au beurre noir ? Elle est terrible celle-là. On lui dit rien, on vient déjà de lui expliquer deux fois.

Avait-il lancé sur le plateau de C’est que de la télé.

Or, pour Tex, par la voix de son avocat, cette mauvaise plaisanterie n’était qu’un « prétexte » pour le renvoyer.

C’est une aubaine pour eux de remercier quelqu’un qui avait 17 ans d’ancienneté. S’ils avaient respecté les règles du code du travail, cela allait leur coûter très cher.

A affirmé Jérémy Assous.

Pourtant, dans une interview accordée à Média+ le 10 janvier dernier, Caroline Got, la directrice exécutive de France 2 avait mis en exergue :

Le public féminin a un énorme problème avec Tex et ses blagues que le public juge déplacées et lourdes.

Avant d’ajouter :

Il s’avère qu’il a fait la blague de trop.

Or, une justification que l’avocat de Tex a réfuté. Par ailleurs, il a fait valoir que Tex avait signé 144 CDD pendant qu’il était présentateur des Z’amours.

Il aurait dû avoir un CDI !

Ils vont en payer le prix

En outre, Jérémy Assous a avancé :

Les producteurs voulaient renouveler leur grille d’animateurs. Mettre quelqu’un de plus jeune. Et ils l’ont fait en profitant de cette espèce de mouvement depuis l’affaire Weinstein.

Pour finalement avertir :

Ils vont en payer le prix.

Enfin, depuis le départ de Tex, c’est Bruno Guillon qui anime quotidiennement le jeu sur France 2.

Publié le jeudi 3 mai 2018 à 10:28, modifications jeudi 3 mai 2018 à 9:41

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !