Média

Emmanuel Macron face à Edwy Plenel et Jean-Jacques Bourdin dimanche soir

Après son interview sur TF1 jeudi à 13h, Emmanuel Macron accordera un nouvel entretien dimanche soir à 20h35 sur BFMTV, RMC et Mediapart. Le président de la République répondra aux questions d’Edwy Plenel et Jean-Jacques Bourdin pendant deux heures.

Alors que la grogne sociale et que les mouvements de contestation dans les universités, à l’hôpital, dans la fonction publique, à Air France, à la SNCF, chez les cheminots ou bien encore chez les éboueurs se multiplient, le chef de l’Etat déploie une riposte médiatique de grande envergure cette semaine. Emmanuel Macron va accorder une heure d’entretien aux côtés du journaliste Jean-Pierre Pernaut sur TF1 à 13H, le jeudi 12 avril. Cette interview fleuve se fera depuis une école du village de Berd’huis, dans l’Orne.

Nouvelle interview pour Emmanuel Macron ce dimanche sur BFMTV, RMC et Mediapart

Un nouveau grand rendez-vous politique et médiatique vient donc d’être dévoilé pour cette fin de semaine. Emmanuel Macron sera interviewé également dimanche soir, le 15 avril, par les journalistes Edwy Plenel et Jean-Jacques Bourdin. Cet entretien sera diffusé en exclusivité sur BFMTV, la radio RMC et le site Mediapart. Le président de la République répondra en direct aux deux journalistes durant cet entretien qui devrait durer deux heures.

Un engagement de longue date du chef de l’Etat

Cette interview répond à un engagement du chef de l’Etat pris avant son élection, selon un communiqué des trois médias.

Lors de la campagne présidentielle de 2017, Emmanuel Macron s’était engagé auprès des rédactions de BFMTV et RMC d’une part, de Mediapart d’autre part, à revenir répondre à leurs questions s’il était élu président de la République. Depuis l’élection, BFMTV/RMC et Mediapart avaient séparément renouvelé leurs invitations. Près d’un an après son entrée à l’Elysée, le président de la République a proposé à BFMTV, RMC et Mediapart d’organiser ensemble une émission au cours de laquelle il répondrait aux questions de Jean-Jacques Bourdin et d’Edwy Plenel pour faire le bilan de son action.

Semaine sociale et médiatique chargée pour le président de la République

Le lieu où se déroulera cette interview n’a pas encore été dévoilé. L’entretien pourrait être orchestré dans les locaux du groupe de BFMTV – RMC ou au cœur de la rédaction de Mediapart. Un lieu emblématique du pouvoir est susceptible éventuellement de servir de cadre à cet échange.

Le président de la République Emmanuel Macron va donc donner deux interviews télévisées en quatre jours. Ces prises de parole devant les Français vont permettre au chef de l’Etat de faire le point sur le rythme des réformes, sur la contestation sociale, la perspective de la convergence des luttes et de donner un cap pour l’année 2018.

La volonté de s’adresser aux Français à un moment clé

Sa prise de parole sur TF1 sera l’occasion pour le président de s’adresser à un très vaste public et plus particulièrement aux retraités, aux commerçants et aux ruraux. L’entretien accordé à BFMTV, RMC et Mediapart cible une audience plus urbaine, à un horaire plus favorable aux actifs. Le créneau du dimanche soir, habituellement de très grande écoute, devrait notamment lui assurer une audience très importante. Les chiffres de jeudi seront également scrutés avec beaucoup d’attention.

Un président frileux avec les médias ?

Emmanuel Macron, à la différence de ses prédécesseurs sous la Vème République, n’a pas cherché a être omniprésent dans les médias depuis le début de son quinquennat. Contrairement à Nicolas Sarkozy ou à François Hollande, depuis son accession au pouvoir, Emmanuel Macron a laissé le champ libre au Premier Ministre Edouard Philippe et aux différents ministres concernés dans l’exercice périlleux des prises de paroles dans les médias et dans le cadre de l’explication des réformes.

Le président de la République n’avait donné jusqu’ici que deux interviews à des chaînes françaises. Emmanuel Macron avait renoncé l’été dernier à la traditionnelle interview télévisée du 14 juillet. Il avait été l’invité du 20H de TF1 en octobre 2017. Le chef de l’Etat avait accordé en décembre une interview à France 2. Cet entretien depuis l’Elysée avec le journaliste Laurent Delahousse avait fait couler beaucoup d’encre.

Les déclarations du président de la République et son attitude lors des entretiens télévisés de jeudi et dimanche vont donc, à n’en pas douter, avoir des répercussions positives ou négatives sur la suite du quinquennat et sur le mouvement de fronde actuel, à quelques semaines de la commémoration de Mai 68. Emmanuel Macron va ainsi devoir trouver les mots justes pour rassurer les Français, détailler les objectifs de ses réformes et s’adresser aux citoyens mécontents ou aux retraités qui ont vu leur pouvoir d’achat baisser.

Publié le lundi 9 avril 2018 à 16:58, modifications lundi 9 avril 2018 à 16:54

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !