Média

Les abonnés d’Orange privés de diffusion des chaînes du groupe TF1

Faute d’un accord financier, le groupe TF1 a interdit à Orange de diffuser ses chaînes sur les box de ses abonnés.

Le bras de fer s’intensifie entre le groupe TF1 et Orange. En effet, le groupe de médias français a annoncé ce jeudi 1er février que l’entreprise de télécommunications n’était plus autorisée à diffuser les chaînes du groupe. Il s’agit de TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films et LCI. Une décision qui fait suite à l’échec des négociations commerciales entre les deux groupes.

A compter du 31 janvier, date d’échéance des contrats et en l’absence de tout accord avec le groupe TF1, Orange n’est plus autorisé à vendre MYTF1. Et les chaînes en clair du groupe TF1 à ses abonnés.

A expliqué la filiale du groupe Bouygues dans un communiqué. En outre, le groupe audiovisuel a ajouté avoir déjà suspendu « la fourniture à Orange du service Replay MYTF1 ».

Accords trouvés avec les autres opérateurs

D’après Le Monde, les deux sociétés étaient en négociations depuis juillet 2016 afin de trouver un accord. Si aucun terrain d’entente n’a été trouvé avec Orange, TF1 a pourtant signé de nouveaux accords avec Bouygues Telecom, mais aussi Altice-SFR.

Ainsi, il s’agit du dernier épisode en date de négociations extrêmement difficiles entre les deux entités. En effet, TF1 a engagé de féroces tractations avec les opérateurs dès 2016. Le groupe a entrepris d’obtenir une rémunération pour la fourniture de ses chaînes en clair, qu’il fournissait jusque-là gratuitement. Or, SFR et Bouygues Télécom ont déjà accepté cette proposition, qui prévoit également la mise en place de services « enrichis ». Il s’agit notamment de la possibilité de revenir au début d’un programme en cours de diffusion. Ou de la diffusion de contenus en très haute définition.

Menace de poursuites

Constatant qu’Orange poursuit l’exploitation commerciale de ses chaînes sans contrat, le groupe TF1 entend utiliser tous les moyens juridiques à sa disposition pour faire valoir ses droits.

A précisé le groupe audiovisuel dans son communiqué.

Toutefois, malgré les menaces de poursuites, Gilles Pélisson, le patron de TF1, a assuré que son objectif reste « de trouver un accord équilibré et équitable pour offrir aux téléspectateurs abonnés d’Orange une expérience à forte valeur ajoutée autour de nos programmes ».

Néanmoins, en cas d’arrêt effectif de la diffusion des chaînes de TF1 sur les boxs Orange, les deux groupes seraient fortement pénalisés. Orange ne serait plus en mesure de proposer à ses abonnés l’intégralité des chaînes de télévision. Et surtout TF1, qui réalise le plus d’audience. Quant à la filiale du groupe Bouygues, elle perdrait 20% de son audience. Une incidence non négligeable sur ses revenus publicitaires.

Enfin, en attendant qu’un accord soit trouvé, les abonnés Orange devront utiliser le site ou l’application de TF1 pour regarder les chaînes en clair.

Publié le jeudi 1 février 2018 à 13:28, modifications jeudi 1 février 2018 à 12:06

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

1 Commentaire