Média

Séquence homophobe sur TPMP : Les annonceurs lâchent Cyril Hanouna

Après la diffusion d’une séquence homophobe dans l’émission de Cyril Hanouna, TPMP Radio Baba sur C8, plusieurs annonceurs ont annoncé qu’ils suspendaient leurs campagnes de publicité ou de sponsoring.

Alors que le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) continue d’instruire ce dossier ayant fait l’objet de 20.000 signalements, Cyril Hanouna et C8 vont-ils devoir céder face à la pression financière des annonceurs ?

En effet, plusieurs annonceurs n’ont pas attendu une décision de la haute autorité de la télévision pour se désolidariser de Touche pas à mon poste.

Quatre jours après la diffusion d’une séquence jugée homophobe dans l’émission télévisée TPMP Radio Baba sur C8, des entreprises ont fait savoir qu’elles ne souhaitaient plus que leurs spots publicitaires soient diffusés durant le talk-show.

Dans ce qu’il présentait comme un canular téléphonique, Cyril Hanouna s’était fait passer pour un bisexuel dans une petite annonce et répondait ensuite en direct aux hommes qui le contactaient.

Ainsi, selon une information rapportée par BuzzFeed News ce mardi 23 mai, Bosch, Chanel, Disneyland, Petit Navire, Décathlon et le groupe PSA ont décidé d’arrêter toute collaboration commerciale.

Toutes ces marques expliquent que l’émission n’est plus en adéquation avec leurs valeurs.

Bosch ne cautionne pas ce qui est passé et les propos qui ont été tenus. La marque a décidé d’arrêter la publicité digitale et télé en cours et à venir pour cette émission.

A fait savoir la multinationale allemande, via une porte-parole.

Quant à Chanel, le groupe a expliqué avoir demandé à son agence

De bien veiller à ce que nous ne soyons plus présents dans cette émission et nous renforcerons notre vigilance afin que nos consignes en matière d’achat d’espace soient respectées.

A leur suite, d’autres comme Disneyland Paris, Décathlon, le groupe automobile PSA ou encore Flunch ont fait de même.

Record de plaintes auprès du CSA

Depuis la diffusion de cette émission, dans la soirée de jeudi 18 mai, le CSA a affirmé avoir reçu une avalanche de plaintes de téléspectateurs. Lundi 22 mai, l’instance de régulation évoquait 20.486 signalements. Il s’agit d’un record absolu pour une seule et même séquence.

Des associations de lutte contre l’homophobie et de nombreuses personnalités de tous horizons, y compris issues de la sphère politique, ont exprimé leur indignation vis-à-vis de cette séquence mettant en scène Cyril Hanouna.

Durant le week-end, des internautes avaient appelé les annonceurs sur Twitter :

Ce lundi soir, pendant que certaines de ces marques annonçaient leur retrait, Cyril Hanouna et son équipe se lamentaient dans Touche pas à mon poste sur « l’acharnement médiatique » dont ils se pensent victimes avec à l’appui un subtil sondage sur Twitter.

Sodastream persiste

En outre, BuzzFeed News a également contacté un autre annonceur de l’émission, Sodastream.

Or, la marque n’entend pas arrêter son contrat de sponsoring et explique sa position :

On ne choisit pas l’émission en fonction des éventuelles polémiques qu’elle peut provoquer ou non. Mais en fonction de l’audience et de la clientèle que l’on veut toucher. On s’associe à une émission qui fait beaucoup d’audience.

A ainsi indiqué Philippe Chancellier, le directeur d’OPM, qui s’occupe de la communication de Sodastream.

De leur côté, Lu et Easyjet indiquaient y réfléchir.

Publié le mardi 23 mai 2017 à 12:52, modifications mardi 23 mai 2017 à 13:29

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !