Séries

The Walking Dead : Rick deviendrait-il méchant ?

Détruit par la vie et traqué par la mort, Rick Grimes tendrait à devenir plus sombre…

Si vous n’êtes pas à jour des derniers épisodes de The Walking Dead, ATTENTION, SPOILER !

 

Pour de nombreux fans, la seconde partie de la saison 8 de The Walking Dead a marqué un tournant fatal…Avec la mort inattendue – et inutile – de Carl (Chandler Riggs), le fils de Rick Grimes (Andrew Lincoln), les audiences ont chuté. La série est plus que jamais en péril tant tuer pour tuer est tout sauf un bon choix scénaristique !

La mort comme tournant

Comment se remettre de la mort d’un enfant ? Qu’il nous soit arraché par la maladie, un terrible ou stupide accident ou encore mordu par un zombie, rien ne saurait le remplacer et nous apaiser un tant soit peu. Ce n’est pas dans l’ordre des choses. Épreuve aussi intolérable qu’insupportable que de survivre à ses descendants. Soit on est tenté de rejoindre la chair de sa chair dans l’au-delà, soit de faire vivre mille morts à celui qui a fait ça. Reste également l’option du silence religieux (replis sur soi) ou de la colère comme maître du reste de notre misérable existence (rancœur envers et contre tous). Si Dieu me prive de mon enfant, alors je préfère me tourner vers Satan.

Dans le dernier épisode de The Walking Dead, Rick s’est montré plus méchant que héros. Il semblerait en effet que la disparition de son fils lui ait ôté toute moralité. Sachant que le jeune homme fut mordu sur le torse, l’amputation ne pouvait être une option. Notre héros, Rick, n’en sera alors que plus redoutable dans la guerre qui l’oppose entre autres aux Saviors de Negan (Jeffrey Dean Morgan). C’est ainsi que, rongé par l’impuissance et la culpabilité, Rick s’est tourné vers le dark side. Un moyen comme un autre d’échapper à la douleur. L’homme de bien ne pouvant compenser cette perte, peut-être que le mal pourra la lui faire « oublier ».

La parole est d’or

Le manque d’émotions s’est vu repoussé dans ses retranchements dans l’épisode « Still Gotta Mean Something ». L’un des prisonniers de Heaps fait une découverte qui s’avère déterminante. Carol se lance à la recherche de quelqu’un dans la forêt voisine. En réponse à l’évasion de la communauté Hilltop, Rick décide de les pourchasser. Son but ? Les ramener vivants sans intention de les tuer. C’est déjà ça ! Mais en chemin, Morgan et notre homme tombent sur des étrangers. Situation inconfortable s’il en est. Alors que les évadés Saviors se demandent s’ils doivent retourner auprès de Negan, le clan de Rick leur fait une offre : rejoignez-nous, et nous vous laisserons rejoindre le Hilltop en tant que membre de la communauté…

Rick leur donne sa parole, en insistant sur le fait que dans ce monde en péril, la parole d’un homme « signifie encore quelque chose ». La décision doit être prise rapidement sachant qu’une horde de marcheurs approche. Les Saviors se tournent alors vers leur leader Jared, l’homme qui a tué Benjamin, le grand frère de Henry. C’est ainsi qu’ils rendent les armes face à Rick et Morgan. Cette décision fut immédiatement suivie par la mise à mort de l’homme qui venait de les libérer ! Rick tua également l’homme qui quelques minutes avant l’avait sauvé des griffes d’un marcheur… Pourquoi réserver un tel sort à son sauveur ? La raison se trouve peut-être dans les dernières volontés de Carl, qui voulait voir son père redevenir l’homme qu’il était. Celui qui avant tout unit les survivants. Sur ce point, Rick n’a eu aucune moral. Et son fils aurait sans doute eu honte de ses actes.

De mauvais choix…

La mise à mort de Hershel, Glenn ou encore Abrahman avait déjà ébranlé le fans. Mais cela restait dans l’ordre de choses. Pas d’apocalypse zombie sans disparitions tragiques. Mais la suppression de Carl Grimes n’était en aucun cas justifiée ! Un choix fait pour choquer plus qu’une décision plausible. Et pour cause. Dans le comic book, le fils de Rick reste en vie. Alors pourquoi l’avoir supprimé dans la série si ce n’est pour relancer l’audience ? Qui a au contraire chuté… Cela n’apporte rien à l’histoire, bien au contraire. Bon nombre pense que la mort de Carl la conduite à sa perte.

Alors que ce dernier était un jeune chien fou, nous l’avons vu radicalement changer au fil des saisons 7 et 8, jusqu’à mourir en héros. Son discours lui-même était plus mature que ceux de Rick et Ezekiel réunis ! Lui qui voulait tuer Negan de ses mains souhaite, à l’heure de mourir, l’épargner… On a par ailleurs du mal à croire à sa vision, celle où le leader des Saviors parle à sa petite sœur Judith. Comment demander que celui qui a voulu lui couper le bras et a tué Glenn et Abraham à coups de batte reste en vie ? Autant le comic book met en avant une sorte d’admiration que ressent Negan pour l’adolescent, autant la série l’a peu mise en avant. Et nous sommes d’autant plus surpris de l’évolution de chacun ! Un Carl grand sage et un Rick sans foi ni loi. On est un peu perdus là.

Un manque de crédibilité

Besoins scénaristiques pour relancer l’action, Negan se voit en tous les cas épargné et Rick métamorphosé. Choquant également, le manque d’adieux de la part des personnages… Rosita et Tara s’en vont après un simple regard et Daryl ne lui offre que quelques mots. « Félicitations pour avoir sauvé les Alexandriens, meurs bien ! » Troublant… Et Carl de partir sans peur ni pleurs, sans même serrer une dernière fois son père dans ses bras. Plus héros qu’humains, les personnages deviennent de moins en moins attachants au fil des saisons. Voilà pourquoi les fans ont de plus en plus de mal à s’identifier et à comprendre tel ou tel choix scénaristique.

Ainsi donc Rick peut-il redevenir l’homme que son fils espérait ? Difficile à dire puisque notre héros semble prendre le chemin inverse… Autant Negan se trouve très éloigné de ce qui fait qu’un homme est bon, autant il a un « code » auquel il tente au mieux de rester fidèle. Aussi pervers que ce code puisse être parfois. Côté Rick, les derniers événements le font davantage ressembler à l’homme qui n’a plus rien à perdre, en mode « ni dieu ni maître ». Chaos et destruction jouent la belle en lui. Parviendra-t-il à survivre à cette guerre en étant si affaibli ? Notre homme semble en tous les cas très mal en point pour mener qui que ce soit vers un avenir plus lumineux.

Cet article a été vu pour la premiere fois sur Cineserie.com

Publié le mardi 3 avril 2018 à 21:12, modifications mardi 3 avril 2018 à 17:24

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !