Séries

The Walking Dead : le réalisateur a pleuré devant l’épisode de reprise

Il faut dire que la reprise de « The Walking Dead » risque d’être un peu forte en émotion pour tout le monde avec la mort de…

Vous l’attendez tous, il arrive, attention, le fameux avertissement qui s’invite sur tous les articles concernant la reprise de The Walking Dead… Roulements de tambour…

ATTENTION SPOILER !

Voilà, ça, c’est fait. Vous avancez maintenant dans cet article en connaissance de cause.

En effet, dans l’épisode 8 de la saison 8, on assistait impuissant à une scène terrible pour la bande de Rick Grimes, puisque son fils Carl annonçait à tout le monde qu’il avait été mordu. Sa mort n’est donc plus qu’une question d’heures. Et pour nous, d’épisodes. Et c’est Greg Nicotero, un habitué de la série, qui a réalisé l’épisode. Il se confie sur la difficile tâche qui lui incombe et sur son ressenti par rapport à tout ça.

Je pense que c’est l’un des épisodes les plus puissants que nous ayons jamais produits. Quand j’ai regardé le premier montage, des larmes ont commencé à couler après 20 minutes. Je comparerais cet épisode à celui de la mort de Tyreese au début de la saison 5, car c’était aussi l’un des personnages préféré des fans. Dans les deux cas, la mort inévitable est annoncée à l’avance et donne le temps aux personnages de se préparer à ce qui va arriver.

Il sait également que les spectateurs n’ont pas vraiment envie de dire au-revoir à Carl. Des milliers de fans ont signé une pétition pour que le showrunner de la série Scott M. Gimple soit licencié. Cependant Greg Nicotero engage au calme et à la patience.

C’est un bel épisode, et les gens qui sont révoltés de perdre Carl et se demandent où ira le show sans lui… Je crois vraiment que beaucoup d’entre eux vont pouvoir mettre ces sentiments de côté en découvrant ce chapitre, parce qu’ils auront véritablement l’opportunité de faire la paix avec tout cela.

The Walking Dead, à la vie comme à la mort… enfin surtout à la mort !

Ce n’est un secret pour personne, mais dans cette série, personne n’est à l’abri de passer de la vie au trépas en quelques secondes. Des disparitions qui sont autant de moments difficiles pour les réalisateurs qui « tuent » les personnages. Greg Nicotero explique :

Ce n’est jamais simple parce que vous ne pouvez jamais vraiment savoir ce qu’ils ressentent. Il n’y a jamais vraiment de mots pour les réconforter. Vous devez vraiment être sûr de leur offrir une opportunité de montrer de quoi est fait leur personnage. Entre Michael Rooker (Merle), Chad Coleman (Tyreese) et Sonequa Martin-Green (Sasha) et tous ceux qui ont tant donné à la série, je veux vraiment prendre le temps de les honorer et de leurs donner cette opportunité.

Le réalisateur essaie de se protéger sur le tournage de tout sentiment d’empathie, pour ne pas être troublé dans son rôle de metteur en scène.

J’essaie vraiment de ne pas trop être dans l’émotion quand je tourne ce genre de scène. Mais la réaction finit toujours par arriver. C’était la même chose pour Dale. Je me souviens avoir réalisé l’épisode avec Jeffrey DeMunn, et j’étais tellement pris par les éléments techniques et faire en sorte que je garde bien le rythme et les meilleurs moments des personnages, que ça ne m’a frappé que bien après.

Beaucoup de précautions avec tout de même, dans un coin de la tête, l’envie de faire pleurer les spectateurs. Préparez vos mouchoirs pour le 25 février.

Cet article a été vu pour la premiere fois sur Cineserie.com

Publié le mercredi 24 janvier 2018 à 14:54, modifications mercredi 24 janvier 2018 à 12:21

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !