Séries

Monstre sacré : la série sur un scandale sexuel bientôt sur Arte

Plus d’un an après sa diffusion sur la chaîne britannique Channel 4, « Monstre sacré » débarque le 15 mars à 20h55 sur la chaîne Arte. Ne manquez pas cet événement télévisuel plus que jamais d’actualité !

Récompensé de trois BAFTA TV Awards en 2017, Monstre sacré (National Treasure en VO) met les pieds dans le plat en abordant un sujet houleux. Et si des hommes longtemps admirés par le public étaient en réalité des prédateurs ?

« Ils me prennent pour Jimmy Savile. »

La déferlante d’accusations d’abus sexuels contre Harvey Weinstein fait trembler Hollywood depuis plusieurs mois. Pourtant, elle n’est pas sans précédent.

S’il ne s’agit pas d’un biopic, Monstre sacré puise son inspiration dans l’Operation Yewtree et du cas Jimmy Savile. Présentateur de Jim’ll Fix It pour BBC durant une vingtaine d’années, l’homme est aussi populaire pour avoir participé à des levées de fonds destinées à des œuvres caritatives. Pourtant, un an après son décès survenu en 2011, la vérité éclate et laisse place à un terrible scandale. Plusieurs centaines de femmes annoncent avoir subi des sévices d’ordre sexuels par ce dernier. Des individus regretteront qu’il ne puisse se défendre et partager sa version des faits.

Monstre sacré : Qu’est-ce que c’est ?

Durant quatre épisodes d’une durée de 48 minutes, le téléspectateur prend part au scandale sexuel assaillant la famille Finchley. Un comédien de renom, Paul (Robbie Coltrane), est accusé d’avoir violé une adolescente de 15 ans. Très vite, une demi-dizaine de femmes rajoutent leurs plaintes. Les médias s’emparent bien évidemment de l’histoire qui fait la une de tous les journaux.

La série ne se focalise pas uniquement sur l’aspect people de l’affaire. Au contraire, elle se concentre également sur la femme catholique du protagoniste principal, Marie (Julie Walters), et sur leur fille prénommée Danielle (Andrea Riseborough). Comment réagir lorsque vous apprenez qu’une personne que vous pensiez connaître recèle une part d’ombre insoutenable ? Et s’il avait touché son enfant ? Cette dernière question est une remise en cause totale pour « Dee » qui y perçoit une justification à sa fragilité.

Le doute est l’enjeu principal de Monstre sacré. Le fameux « et si ? ». Très nuancée, l’œuvre met de côté les clichés et la vision manichéenne du monde afin de traiter l’incertitude intrinsèque à la « zone grise ». Les proches de Paul doivent faire preuve d’une loyauté et d’une foi sans faille en attendant le verdict final. Mais est-ce possible ?

La lourde tâche d’écrire le scénario est revenue à Jack Thorne. Son nom vous dit probablement quelque chose puisqu’il est à l’origine de Harry Potter et l’Enfant maudit ! En-dehors des aventures du sorcier à la cicatrice en forme d’éclair, il a participé à This Is England ’90 et The Fades.

À la tête de la série britannique sans tabou : Marc Munden, réalisateur et producteur d’Utopia. Il a aussi dirigé deux épisodes de Black Sails.

Monstre sacré : Pourquoi regarder ?

  • Tout simplement pour répondre à l’interrogation suivante : est-ce que Paul Finchley est coupable ? À en croire les dires de Coltrane, aucune indication n’est fournie lors du premier épisode. De quoi attiser l’envie de participer au marathon le mois prochain !
  • Pas besoin d’être un Potterhead pour savoir que la série est entre de bonnes mains grâce à des interprètes tels que Robbie Coltrane (Ocean’s Twelve, Cracker) et Julie Walters (Billy Elliot, Mama Mia !). L’actrice anglaise détient d’ailleurs le record de nominations aux BAFTA Awards !
  • Car une série dramatique n’a pas pour vocation d’être soporifique. Monstre sacré fait réfléchir au problème sociétal auquel de nombreuses femmes sont confrontées. Pas besoin d’être une célébrité, ou même d’avoir vécu ce traumatisme, pour que les thèmes abordés résonnent en chacun de nous.
  • Afin de trouver un ton juste, Jack Thorne s’est entretenu avec des policiers en charge de telles affaires. Dans le même ordre d’idées, il a aussi rencontré des victimes d’abus sexuels. Ainsi documenté, il ne peut avoir écrit des épisodes à côté de la plaque.

Ce n’est pas un drame apportant beaucoup de réponses sur la manière dont nous devrions réagir, ni quel est le comportement correct face à ces situations incroyablement délicates. Mais c’est celui où poser les bonnes questions semble extrêmement important. – Jack Thorne

Rendez-vous le jeudi 15 mars sur Arte ! Monstre sacré sera ensuite disponible pendant une semaine sur arte.tv.

Cet article a été vu pour la premiere fois sur Cineserie.com

Publié le jeudi 15 février 2018 à 17:53, modifications jeudi 15 février 2018 à 17:09

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !