Séries

Que deviennent les Desperate Housewives ?

Desperate Housewives aurait pu ne jamais voir le jour. Il a fallu réunir la persévérance de son créateur Marc Cherry et l’alchimie à l’écran d’actrices qui peinaient à revenir sur le devant de la scène pour créer le succès.

Lors de la première présentation du script à des diffuseurs, Marc Cherry a essuyé six refus. Il a finalement décidé de retravailler son scénario et de le proposer à ABC, la plus grande chaîne de l’époque. Au final, la série devient un carton d’audience et marque le renouveau, en 2005, des fictions télévisées américaines, en compagnie de Lost : Les Disparus, Grey’s Anatomy ou encore Dr House.

Desperate Housewives a montré des femmes de quarante ans attirantes et entreprenantes, faisant rêver petits et grands. Au-delà de leur beauté et de leur force, le spectateur pouvait s’identifier plus précisément à l’une ou plusieurs des personnalités qui se présentaient à lui : une mère amoureuse et naïve (Susan), une terrifiante maitresse de maison (Bree), une maman débordée (Lynette), une divorcée aux allures de bombe sexuelle (Edie), et une ex-mannequin mariée et volage (Gabrielle).

L’introduction de l’épisode pilote avait aussi de quoi tenir en haleine : Marie Alice Young, voisine et amie des héroïnes, se suicidait sans qu’aucune ne sache ce qui la rongeait. Son suicide les pousse alors à se questionner sur leur existence et sur ce qui leur manque dans la vie. S’en suit alors un cocktail de situations riches et rocambolesques.

Nommé trente fois aux Emmy Awards (récompenses de la télévision américaine), Desperate Housewives doit notamment son succès à une distribution de haut vol, qui propulse les cinq actrices au rang de stars.

La consécration d’un casting inattendu

Marcia Cross (Bree Van de Kamp), Teri Hatcher (Susan Mayer), Felicity Huffman (Lynette Scavo), Nicolette Sheridan (Edie Britt) et Eva Longoria (Gabrielle Solis) ne figuraient pourtant pas comme le premier choix des diffuseurs et scénaristes.
En effet, Calista Flockhart d’Ally McBeal et Mary-Louise Parker d’Angels in America (une série HBO) étaient celles désirées pour tenir les premiers rôles. Mais toutes deux ont décliné la proposition.

En 2003, quand Teri Hatcher passe le casting de la série, elle ne pensait pas avoir l’opportunité d’incarner Susan pour Marc Cherry. Il faut dire que sa carrière était quelque peu en berne. Après sa popularité en tant que fiancée de Superman dans la série télévisée Loïs et Clark (1993-1997) et son rôle de James Bond Girl dans Demain ne meurt jamais (1997) , elle se consacrait désormais à sa vie personnelle. C’est une Teri Hatcher divorcée et attendant tristement des nouvelles d’Hollywood qui fut finalement engagée !

Marcia Cross, quant à elle, était connue du grand public pour son rôle de docteur et psychopathe dans Melrose Place (1992-1997). Lancée dans des études de psychologie, elle ne souhaitait plus interpréter de personnage récurrent… avant de lire le script de Desperate Housewives !

Nicolette Sheridan était d’abord vue comme une fille d’acteurs (Sally Sheridan et Telly Savalas) et une mannequin reconnaissable dans Elite ou Cosmopolitan. Peu connue du grand public, elle n’avait tenu que des rôles secondaires dans des soap opéras et des films avant de percer avec Desperate Housewives.

Felicity Huffman a débuté sa carrière d’actrice par le théâtre et est apparue ensuite dans de nombreux seconds rôles acclamés par la critique dans les années 1990, à la télévision et au cinéma. Forte d’un CV tourné vers des productions d’arts et essais, c’est avec étonnement qu’elle se retrouve à jouer dans une série grand public : Desperate Housewives !

Enfin, Eva Longoria se destinait d’abord à la carrière de professeur de fitness, avec un silhouette saluée lors de l’élection de Miss Corpus Christi. Mais elle s’est finalement faite remarquée de la télévision américaine par ses seconds rôles dans le soap opéra Les Feux de l’amour (2001-2003) et la série policière Dragnet (2003-2004). Son interprétation de Gabrielle Solis lui a ensuite offert une renommée internationale en tant que mannequin dans des magazines et publicités.

L’après Desperate Housewives

Eva Longoria est devenue LA personnalité médiatique des cinq stars. Actuellement enceinte, la presse people ne l’épargne plus depuis sa célébrité en 2003, affichant ses histoires de cœur en première page des magazines. Néanmoins, elle a pu profiter de sa notoriété pour faire valoir des causes qui lui tiennent à cœur : l’intégration de la communauté latino-américaine qu’elle défend dans une fondation à son nom, la mise en lumière de problèmes de santé, un soutien à la démocratie menée par Obama…
Elle s’est également mise à la réalisation et à la production de séries.
En avril, elle sera à l’affiche d’Overboard, le remake d’une comédie romantique de 1987 co-réalisée par Rob Greenberg (How I met your mother) et Bob Fisher (co-scénariste de We’re the Millers). Une histoire légère et drôle dans laquelle un propriétaire de yacht pourri gâté se retrouve la cible de la vengeance de son employé.

Teri Hatcher, elle, semble avoir jeté son dévolu sur les films pour la jeunesse ! Elle a doublé un personnage des studios Disney dans Planes (2013) et un autre de la série d’animation Disney Jake et les Pirates du Pays imaginaire (2013-2015). Elle a aussi obtenu un rôle secondaire dans Supergirl (2015), une série télévisée qui se veut le pendant féminin de Superman…de quoi rappeler ses débuts !
Cette année, elle sera à l’affiche de Madness In the Method, une comédie réalisée par Jason Mewes qui mettra en avant les travers d’Hollywood et des acteurs.

En 2015, Marcia Cross a fait un retour télévisuel remarqué dans la série Quantico où elle campe une sénatrice devenue Présidente des Etats-Unis. Plus ambitieux encore, on la retrouvera très prochainement dans le rôle de Dieu au coté de Brendan Fraser (La Momie, Collision) dans Behind the Curtain of Night, un long métrage semi autobiographique sur les deux expériences de mort imminente du réalisateur et scénariste Dalibor Stach.

Pour Nicolette Sheridan, c’est plus compliqué. Elle peine à réitérer un rôle à succès ! Elle est partie avant la fin de Desperate Housewives à cause de mésententes avec Marc Cherry. Depuis, elle se tourne surtout vers les téléfilms. Son grand retour à la télévision dans un personnage récurrent est attendu cette année avec Dynastie, un reboot du célèbre feuilleton éponyme.

Felicity Huffman, fidèle à elle-même, poursuit sa traversée dans les arts. En 2012, elle remonte sur les planches dans la pièce November (David Marmet) et renoue avec des films indépendants comme Rudderless (2013) ou Krystal (2017).
Elle réincarne le rôle principal d’une série télévisée avec American Crime (2015), toujours en diffusion. Sa prestation est de nouveau saluée par la critique. Actuellement, elle est pressentie pour incarner un nouveau rôle titre dans une nouvelle série qui refléterait le climat politique difficile du moment des Etats-Unis : Libby & Malcolm.

De belles émotions nous attendent !

Publié le mercredi 21 mars 2018 à 14:52, modifications mercredi 21 mars 2018 à 13:41

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct