People

“Un film malsain et opportuniste” s’emporte Sarah Biasini, la fille de Romy Schneider

Le 13 juin prochain sort en salle le film Trois jours à Quiberon. Le film se concentre sur Romy Schneider et la fin de sa vie. La fille de la star se dit “scandalisée” par ce film qu’elle estime être un tissu de “mensonges”.

Le film censé selon les mots de la réalisatrice “atteindre la vérité du personnage”, n’a pas fait l’unanimité parmi les proches de Romy Schneider. En commençant par sa fille Sarah Biasini.

“C’est totalement faux”

Au micro du 7/9 de France Inter, elle met en garde les spectateurs :

Attention, ce n’est pas un film sur ma mère.

Elle ajoute :

J’ai été très choquée surtout parce que je pense que les gens qui vont aller voir ce film ne verront pas un film sur ma mère. Ils ne verront pas un film sur Romy Schneider. C’est totalement faux. Le film contient de multiples insinuations et sous-entendus qui sont totalement mensongers.

Trois jours à Quiberon, en compétition au Festival de Berlin en février dernier est sorti en avril en Allemagne. Cette fiction tirée de faits réels prend le parti de raconter un court épisode de la vie de Romy Schneider, morte en mai 1982. Il se concentre sur un entretien accordé en 1981 par l’actrice au magazine allemand Stern, alors qu’elle était en cure en Bretagne. L’actrice est dépeinte comme malheureuse et à bout de nerfs, alors qu’elle vient de se séparer de son mari Daniel Biasini, père de sa fille.

la réalisatrice Franco-iranienne Emily Atef, précise avoir quelque peu dépouillé l’interview initiale et avoir ajouté des passages écrits de sa main. Elle explique ainsi sa démarche :

J’avais besoin de cette liberté-là par rapport aux événements réels pour atteindre la vérité du personnage.

Une thalasso et non une désintoxication

L’interprète de l’impératrice Sissi est dépeinte comme dépendante aux médicaments et à l’alcool, dont elle essaie de sa défaire lors de cette “cure” à Quiberon. Vision que conteste vivement Sarah Biasini :

Elle allait tous les ans à Quiberon, mais pour faire une thalassothérapie, pour perdre des kilos superflus, comme beaucoup d’actrices. C’était une habitude. C’était juste une thalasso, ce n’était pas un centre de désintoxication.

La fille de Romy Schneider a été choquée que le film fasse des “références à l’alcool constantes, dès la première scène”.

C’est la chose la plus grave selon moi, c’est qu’on la fait passer pour une alcoolique. Alors que si vous reprenez tous les réalisateurs ou tous les acteurs avec qui elle a travaillé, personne n’a jamais dit qu’elle avait un problème avec la boisson.

Sarah Biasini avait 5 ans à la mort de sa mère. Elle s’insurge contre un film qui salit l’image de sa mère, et a même tenté d’écrire à la production pour faire valoir son droit de parole, sans succès. Elle confie en effet à Léa Salamé :

J’ai pris connaissance de ce film complètement par hasard. J’ai cherché à obtenir le scénario. Je l’ai lu, j’ai ensuite écrit à la productrice et distributrice Sophie Dulac qui ne m’a pas répondu (…) et je n’ai pas de eu réponses.

La fille de l’actrice, elle-même actrice, souhaite rétablir la vérité :

C’est complètement mal intentionné. On veut la dégrader. Je réclame surtout que des gens arrêtent de se faire de l’argent en colportant des mensonges.

Publié le jeudi 7 juin 2018 à 12:38, modifications jeudi 7 juin 2018 à 12:47

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !