People

Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon accusé d’agression sexuelle : “Gilbert n’a tué personne”

Alors que le producteur québécois Gilbert Rozon, ex-juré star de “La France a un incroyable talent”, est accusé par plusieurs femmes d’agressions sexuelles, l’homme qui depuis est s’est retiré de la vie médiatique a reçu un soutien pour le moins inattendu : Celui de son ami Laurent Ruquier.

En 2017, celui qui enchaînait les plaisanteries scabreuses à la table du jury du célèbre concours diffusé sur M6, avait dû quitter le programme subitement. De fait, Gilbert Rozon a été accusé d’agressions sexuelles et de comportements inappropriés remontant jusqu’aux années 1980 et allant jusqu’au harcèlement.

Accusé depuis les années 1980

Or, Gilbert Rozon avait déjà été condamné en 1998 pour avoir agressé une jeune fille de 19 ans. Neuf autres femmes au total, dont plusieurs comédiennes, une réalisatrice et une présentatrice affirment avoir été harcelées et -ou- agressées par le producteur selon Le Devoir, quotidien d’information montréalais.

Démissionnant de la présidence du Groupe Juste pour rire, festival dont il est le fondateur, et de ses autres fonctions, l’influent Gilbert Rozon était coupé au montage de la 12e saison de La France un incroyable talent. L’homme qui réfute toujours les faits qui lui sont reprochés avait été soutenu par un présentateur dont il a lancé la carrière, Laurent Ruquier.

Laurent Ruquier, un soutien de la première heure

Laurent Ruquier, qui est désormais l’une des personnalités phares du PAF avait déjà exprimé son soutien au producteur en 2017 dans TV Mag :

Il m’a mis le pied à l’étrier, a produit mes one man shows et a fait de moi ce que je suis aujourd’hui […] Je trouve que l’on va un peu vite en besogne avec lui.

Avait alors déclaré le présentateur d’On n’est pas couché.

“Un ami est un ami”, une défense maladroite

En plus de ce soutien justifié par des liens amicaux et professionnels, Laurent Ruquier a réitéré sa plaidoirie en faveur de celui qui l’a aidé à faire ses débuts. Interrogé à ce sujet par Le Point dans une interview parue jeudi, l’animateur a développé des arguments pour le moins maladroits :

D’ abord un ami est un ami. Mais ensuite, Gilbert n’a tué personne, et à ma connaissance – j’attends que la justice prouve le contraire – violé personne.

Et d’ajouter :

Qu’il ait été un dragueur lourd, oui, mais de là à le lâcher du jour au lendemain et de l’enfoncer publiquement, j’ai trouvé ça choquant. Tout le monde va toujours dans le sens du vent. Ce qui est courageux, c’est de dénoncer quelqu’un quand personne ne le fait.

Une défense à nouveau basée sur son amitié envers Gilbert Rozon, agrémentée de formules qui feraient bondir toute association et personne luttant pour la libération de la parole des victimes d’agression sexuelles.

L’animateur enchaîne les propos polémiques

Ce discours controversé s’ajoute à celui tenu par l’animateur au cours du même entretien à propos de Jean-Pierre Pernaut. L’accusant à nouveau d’ « avancer masqué » sur le plan politique, comme il l’avait dit précédemment dans les colonnes du Parisien, et d’avoir des idées proches de celles du FN, avec une ligne éditoriale « bien plus orientée » que le JT du 20h du TF1.

écrit par joanna

Publié le samedi 18 août 2018 à 18:54, modifications samedi 18 août 2018 à 17:04

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !