Musique

“This is America” : Le clip de Childish Gambino est rempli de détails bien dissimulés

“This is America”, le nouveau morceau de Childish Gambino, a provoqué un véritable raz-de-marée sur la toile. Retour sur les nombreux détails du clip extrêmement chargé politiquement qui enchaîne actuellement les millions de vues sur YouTube.

Mis en ligne le 5 mai dernier sur YouTube, le clip du morceau This is America de Childish Gambino a déjà récolté plus de 32 millions de vues. Avec ce titre, le rappeur évoque les violences commises aux Etats-Unis, le racisme, le problème des armes ou encore l’impact des réseaux sociaux. Réalisé par Hiro Murai, le clip contient de nombreuses références et détails cachés qui renforcent le propos du morceau.

Plusieurs significations pour les chorégraphies

Deux ans après l’album “Awaken, My Love !”, Childish Gambino, de son vrai nom Donald Glover, revient très fort avec ce clip. En quatre minutes, le créateur de la série Atlanta donne son point de vue sur la circulation des armes aux Etats-Unis de façon radicale. Dans le clip, le rappeur parcourt un hangar et provoque des ruptures de rythme lorsqu’il tue, à deux moments différents, un chanteur et des choristes afro-américains.

La première exécution survient dans la première minute du clip. Elle coupe immédiatement le morceau entraînant entonné par le rappeur, son acolyte Young Thug ainsi que des choeurs. Le ton est rapidement donné et la suite de la vidéo ne cessera de nous prendre de court.  Les chorégraphies de Sherrie Silver, influencées par 10 danses populaires aux Etats-Unis, sont l’un des autres points marquants de la vidéo. Sherrie Silver s’est également inspirée de la danse sud-africaine Gwara Gwara pour les préparer.

Derrière elles, des émeutes et des voitures enflammées sont visibles. Des internautes ont même mis en avant le passage d’un cavalier de l’apocalypse, comme le rapporte le HuffPost. Sur les réseaux sociaux, les danses sont comparées aux rebondissements de la vie politique qui étouffent les polémiques. D’autres internautes y voient les distractions que représentent la pop-culture et les réseaux sociaux.

Childish Gambino évoque la tuerie de Charleston

Par ailleurs, il n’y a pas que les exécutions qui frappent de façon extrêmement brutale dans le clip de This is America. Après la mort du chanteur, on découvre que le corps est traîné sur le sol. Quelques secondes plus tôt, le rappeur avait de son côté remis son arme à un homme. Ce dernier l’avait ensuite précautionneusement enveloppé dans du tissu. Avec cette situation, Childish Gambino dit clairement ce qu’il pense du débat sur les armes aux Etats-Unis.

Des internautes ont par ailleurs vu en l’exécution du choeur d’église une référence à la tuerie de Charleston. La désinvolture de Childish Gambino lors de ce passage du clip n’est d’ailleurs pas anodine. En juin 2015, Dylann Roof, jeune américain alors âgé de 21 ans, avait tué neuf paroissiens d’une église méthodiste noire. En commettant cet attentat, le “suprémaciste blanc” souhaitait “déclarer une guerre raciale”.

Le clip regorge donc de contrastes extrêmement violents. Par ailleurs, la fin de la vidéo se révèle tout aussi glaçante que l’ouverture. Après avoir tué froidement plusieurs personnes, Childish Gambino, poursuivi par de nombreux individus, court et tente d’échapper à la mort.

Avec This is America, Donald Glover dévoile le premier single d’un quatrième album qui devrait être chargé politiquement. Sur Internet, le journaliste Benjamin Bailey a d’ailleurs repris le slogan d’un autre Donald, actuellement président des Etats-Unis, pour saluer la performance artistique du rappeur. Récemment, Donald Trump s’est attiré les foudres de nombreux politiciens français, pour avoir mimé les attentats du Bataclan lors d’un discours devant les membres de la NRA.

Publié le mardi 8 mai 2018 à 15:22, modifications mardi 8 mai 2018 à 15:36

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !