Musique

Les Parisiennes : Arielle Dombasle, Mareva Galanter, Helena Noguerra et Inna Modja surfent sur la vague yéyé !

Laurent Ruquier reforme le groupe yéyé culte des années 1960, Les Parisiennes, avec de nouvelles chanteuses

Inna Modja, Helena Noguerra, Mareva Galanter et Arielle Dombasle viennent donc de reformer le groupe mythique « Les Parisiennes ». Les quatre chanteuses et comédiennes viennent de travailler sur un projet artistique ambitieux aux côtés de Laurent Ruquier. Un disque de reprises des tubes des Parisiennes ainsi qu’une tournée sont prévus dans les mois qui viennent.

Laurent Ruquier, très occupé à la radio (avec Les Grosses Têtes) et à la télévision (ONPC), a donc souhaité reformer le girl-band yéyé « Les Parisiennes » avec quatre nouvelles chanteuses. Le casting 2018 regroupe quatre femmes talentueuses bien connues du grand public. Laurent Ruquier a donc eu l’idée de relancer ce groupe phare des années 1960 et de réutiliser le répertoire atypique de l’époque, mais avec de nouvelles interprètes. Les Parisiennes, version 2018, sont donc composées de Helena Noguerra, Arielle Dombasle, Mareva Galanter et Inna Modja.

Le groupe féminin mythique de la période yéyé relancé par Laurent Ruquier avec de nouvelles chanteuses

Au milieu des années 1960, Les Parisiennes étaient un groupe composé de quatre chanteuses yéyé (Raymonde Bronstein, Anne Lefébure, Hélène Longuet et Anne-Marie Royer). Les Parisiennes se sont séparées dans les années 1970.

Les tubes les plus connus du groupe sont notamment « Y’a comme un défaut », « Il fait trop beau pour travailler », « Il va falloir se mettre au régime », « L’argent ne fait pas le bonheur », « On reçoit, on envoie… une balle », « Borsalino », « C’est tout de même malheureux ». Les mélodies des Parisiennes étaient composées par le célèbre musicien de jazz Claude Bolling.

Un album de reprises et une tournée pour Les Parisiennes en 2018

Selon des informations de RTL, le quatuor de chanteuses (Arielle Dombasle, Mareva Galanter, Helena Noguerra et Inna Modja) vient donc de terminer l’enregistrement d’un album de reprises des Parisiennes. Ce disque doit sortir au printemps 2018. Les quatre artistes se produiront du 24 mai au 03 juin sur la scène du Théâtre des folies Bergère à Paris. Elles réinterpréteront donc les succès du catalogue des Parisiennes de la période yéyé, comme les tubes Il fait trop beau pour travailler ou L’argent ne fait pas le bonheur.

Les mélodies ont ainsi été entièrement retravaillées et modernisées. Helena Noguerra, Arielle Dombasle, Mareva Galanter et Inna Modja seront d’ailleurs accompagnées par un orchestre live sur scène. Arielle Dombasle s’est confiée récemment au micro de RTL sur ce projet :

C’est un girl’s band, c’est-à-dire quatre filles dans le vent qui se mettent ensemble et qui chantent. […] Ce n’est pas les Destiny’s Child, mais c’est peut-être les Supremes. Il y aura l’orchestre avec nous sur scène. On a travaillé en amont les musiques de cette époque pour les réinvestir de manière moderne.

Les Parisiennes sont en pleine promotion avant la sortie de l’album et les débuts de la tournée

Les Parisiennes (version 2018) étaient invitées sur le plateau de l’émission C à vous sur France 5, ce mercredi 21 février. Elles ont parlé de ce projet, de la sortie imminente de l’album et de la future tournée, aux côtés de Laurent Ruquier.

Calendrier de la tournée 2018 des Parisiennes :

Du 24 mai au 03 juin 2018 : Une série de huit concerts aux Folies Bergère à Paris

20 octobre 2018 : Le Vinci à Tours

24 octobre 2018 : la Cité des Congrès à Nantes

03 novembre 2018 : La Bourse du Travail à Lyon

09 novembre 2018 : Le Silo à Marseille

10 novembre 2018 : Le Nice Acropolis à Nice

17 novembre 2018 : Le P.M.C. à Strasbourg

 

Le clip des Parisiennes – version 2018 – « Ah c’qu’on est bête » :

 

Publié le vendredi 23 février 2018 à 10:53, modifications vendredi 23 février 2018 à 10:03

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !