Musique

Mort de Léo Marjane, doyenne de la chanson française

La doyenne de la chanson française est morte ce dimanche d’une crise cardiaque à l’âge de 104 ans.

Dimanche 18 décembre, Léo Marjane s’est éteinte alors qu’elle avait célébré son 104ème anniversaire en août dernier. Elle a succombé à une crise cardiaque à son domicile de Barbizon, près de Fontainebleau, en Seine-et-Marne. Son fils, Philippe de Ladoucette, a annoncé le décès de sa mère ce lundi à l’Agence France Presse.

Elle a marqué les années 1930 et 1940 de la chanson française. Son premier grand succès, elle le doit à La Chapelle au clair de lune, sorti en 1937. En 1941, alors que la France est occupée par l’Allemagne nazie, la célébrité devient immense grâce à son titre Seule ce soir. Cette chanson décrit le quotidien des femmes dont les maris étaient retenus prisonniers de guerre en Allemagne. Ses paroles sont explicites :

Je suis seule ce soir

Avec mes rêves

Je suis seule ce soir

Sans ton amour.

Le jour tombe

Ma joie s’achève.

Tout se brise

Dans mon cœur lourd…

Accusée par les Comités d’épuration

Pourtant, à la Libération, Léo Marjane, née Thérèse Gendebien en 1912, est attaquée par les Comités d’épuration. Ils l’accusent d’avoir chanté dans des établissements fréquentés par des officiers allemands. Bien qu’elle soit complètement acquittée à l’issue de son procès, sa réputation en a lourdement pâti. Elle a d’ailleurs été interdite de travail en France pendant les années d’après-guerre. Elle a déclaré à ce sujet à Radio-Paris :

J’aimerais bien savoir qui n’a pas chanté ? Et ceux qui prétendent ne pas l’avoir fait n’ont pas de mémoire. Il fallait que je gagne ma vie.

A l’occasion de son centenaire, elle est revenue sur ces accusations douloureuses lors d’un entretien relaté par l’AFP :

On a dit beaucoup de bêtises sur moi, ils ont voulu me démolir. (…) Quand on est en haut de l’affiche, on essaie de vous descendre, mais pourquoi démentir quand ce n’est pas vrai ?

Elle expliquera également qu’elle a entretenu financièrement un réseau de la Résistance auquel appartenait celui qui allait devenir son mari en 1948, le colonel Charles de Ladoucette alors lieutenant.

200 chansons françaises

Marjane (elle préfère enlever le prénom Léo que lui avait imposé son producteur) a travaillé aux Etats-Unis et au Canada où elle animait des émissions musicales à la télévision. Cette partie de sa carrière est peu connue en France. Elle se retire définitivement de la chanson en 1961 pour se consacrer à l’équitation et à l’élevage de chevaux.

Elle restera populaire pour avoir démocratisé le jazz dans l’Hexagone, avec des reprises de tubes américains tels que Night and Day, ainsi que pour avoir interprété près de 200 chansons françaises. La chanteuse a aussi fait plusieurs apparitions au cinéma, dans les films Feu Nicolas de Jacques Houssin, Les deux gamines de Maurice de Canonge, ou encore Elena et les hommes de Jean Renoir.

Publié le mardi 20 décembre 2016 à 9:38, modifications mardi 20 décembre 2016 à 7:31

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !