Musique

Le Jazzman Hugh Coltman présente son nouvel album – Who’s Happy ?

Hugh Coltman était en concert jeudi dernier pour quelques heures festives au Bataclan

L’album propose des rythmes chaloupés, ça balance ! Le “bluesman” anglais Hugh Coltman récemment élu voix de l’année aux dernières Victoires de la musique Jazz était de retour pour présenter devant une scène du Bataclan archicomble, son nouvel album “Who’s Happy”.

L’album a été enregistré à la Nouvelle-Orléans et produit par Freddy Koella, guitariste et violoniste Français installé à Los Angeles qui a collaboré avec Bob Dylan, Willy Deville, Francis Cabrel, Lhasa de Sela.

Ha oui, alors comment ça s’est passé déjà ?

Les spectateurs, nombreux, semblaient très désireux d’entendre l’artiste et ses acolytes sur scène. Quelques sifflets d’impatience, il n’en fallut pas plus pour convaincre Hugh Coltman d’apparaître accompagné par les musiciens. Ce soir-là, Hugh Coltman s’est offert pour le plus grand plaisir des personnes venues le voir, un écrin sublime pour les chansons de son nouvel album dans lesquelles il fait entendre sa voix ronde et chaleureuse d’un fumeur de havane, puissante et de temps en temps rocailleuse.

Le plus français des crooners anglais aurait donné son âme ce soir là pour régaler chacun d’entre-nous. L’ambiance était très vite devenue excellente ! J’ose le dire, sa voix est certainement l’une des plus belles voix que compte l’hexagone. La joie de Hugh Coltman à la perspective d’un nouveau tournant dans son existence de quadragénaire amoureux de la musique américaine me donna instantanément l’image d’un artiste typiquement en phase avec lui même et son public.

Du sincère, du cœur, de l’instinct, des saveurs musquées, des gestes francs, des réalités drues habillées des félicités heureuses de la musique. Les cuivres joyeux gorgés de soul, les guitares mêlant tous les blues et tous les folks, c’était tout simplement un régal ! L’album propose des rythmes chaloupés, ça balance ! Sur certains morceaux l’environnement instrumental est allégé et sur d’autres, l’atmosphère se colore de Soul et de rhythm’n blues où l’orgue transporte les cuivres et la voix de Hugh Coltman.

Un concert d’inventions, un feu d’artifice d’émotions, l’album “Who’s Happy” est un hymne à la joie de vivre de ce chanteur qui a toujours su rester lui-même sans jamais être là où l’on l’attend. A bon entendeur.

Publié le jeudi 19 avril 2018 à 17:25, modifications jeudi 19 avril 2018 à 17:22

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !