Musique

Goran Bregovic, un album sous forme de lettres à Sarajevo

TRIBUNE

Goran Bregovic est de retour le 06 octobre avec le disque Three Letters from Sarajevo, disque fort sur la culture de sa ville natale : Sarajevo

Pour l’accompagner sur son nouveau disque, Goran Bregovic a rassemblé son orchestre fétiche des Mariages et Enterrements, et un des invités aussi variés que Bebe, Riff Cohen, Rachid Taha, Asaf Avidan, Sifet et Mehmed venus chanter en espagnol, hébreu, arabe, anglais et serbo-croate). Comme son titre l’indique, Trois Lettres de Sarajevo est une ode à la «Jérusalem des Balkans» : à Sarajevo cette ville qui a à la fois écrit l’Histoire et été marquée, et même martyrisée, par elle. C’est aussi un appel à la concorde entre les religions qui l’ont autant bâtie que détruite. Cette parole, c’est le violon qui la porte : confié à des solistes d’origine serbe, tunisienne et israélienne, il s’empare en trois mouvements des traditions occidentales, orientales et klezmer pour mieux les embrasser.

Un nouvel album symbole de la diversité

Avec l’album Three Letters From Sarajevo, Goran Bregovic reconnaît et célèbre cette diversité de patrimoine au niveau des origines culturelles, religieuses et nationales. À 67 ans, Goran Bregovic continue de sillonner le monde avec sa musique. Musique pour les mariages, les enterrements et pour la paix surtout.

C’était une très belle expérience de rassembler des artistes venant de communautés différentes. Je crois qu’ils ont apporté à cet album une saveur et une couleur très spéciales. Ce sont des gens de grand talent

Affirme Goran Bregovic a l’issue de l’enregistrement.

Publié le dimanche 12 novembre 2017 à 10:25, modifications dimanche 12 novembre 2017 à 10:18

Vous aimerez aussi

-->

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet
Vers le top