Jeux vidéo

Star Wars Battlefront 2, on y a joué, nos impressions la tête dans les étoiles

Il s’agissait de la map Naboo et l’on avait l’opportunité de jouer soit coté Confédération soit coté République. Nous avons ensuite pu aller faire un tour dans l’espace via le mode Starfighter Assault sur la map Fondor, une bataille spatiale dans laquelle l’Empire défend ses chantiers navales contre l’imprudente Rébellion. Enfin, nous avons pu tester le mode Srike et Galactic Assault. Coté Nouvel Ordre et Résistance puis Confédération/République. Enfin dernière précision et non des moindres, nous avons joué à la version PS4 Pro.

Tout de suite dans le bain

Quand on est fan de Star Wars, notre coeur fait des bonds de joie dès les premières minutes et des frissons viennent instantanément parcourir votre colonne vertébrale. Que cela soit dit, DICE réussit à vous plonger dans l’ambiance Star Wars dès le menu principal et réussit le pari de retranscrire l’atmosphère de Star Wars de la plus belle des façons. Bien plus fort que dans le premier volet, tout fourmille de détails et de bonnes idées pour vous mettre dans le bain. Sur Naboo par exemple, quand on joue coté Confédération des Systèmes Indépendants, on peut admirer des escouades entières de droïdes de combat garder en joue des soldats-clones et se déployer via des barges de débarquement. Coté clone, des canonnières de la République viennent déposer nos troupes sur les champs de batailles pendant que des dizaines de civils courent en tout sens pour tenter d’échapper à la bataille qui se prépare. Bref, ce sont des détails mais qui ont des effets très forts sur l’ambiance générale.

La recette Star Wars qui vous donne des frissons

Que dire du sound design tout bonnement impeccable ? DICE n’a plus rien à prouver dans le domaine et a déjà fait preuve d’un travail remarquable sur la saga Battlefield. Ce qu’ils ont fait sur Star Wars est tout bonnement somptueux. Hurlement des officiers, bruit de blaster, explosions, chasseurs Tie se déployant tel un essaim avec leurs bruits d’accélération caractéristique. Si le son est impressionnant que dire de la qualité visuelle ? C’est toujours aussi photo-réaliste dans les décors et le studio vous saisit par les tripes sans vous lâcher. Et ce n’était “que” la version PS4 Pro… On n’ose à peine imagine la version PC et Xbox One X. Un sans-faute technique, visuel et audio. Inutile de vous parler de la musique, on sait à quel point John Williams est talentueux et on y retrouvera ses morceaux les plus cultes.

Table rase du passé, une nouvelle ère s’annonce

Coté gameplay, on remarque le travail réalisé et le chemin parcouru depuis le premier, et ça fonctionne implacablement. Ce n’est qu’une version preview et on ressent déjà toute la différence avec Battlefront 1. Un système de classe apparaît et celui-ci fait toute la différence en apportant une plus-value indéniable au multijoueur.

Car une classe c’est à la fois un design (un skin) mais aussi une manière spécifique de jouer. 4 classes = 4 façons radicalement différentes de jouer = 4 rôles différents au sein de son équipe. On oublie l’affreux système de loot brouillon qui récompense le plus rapide, et on entre dans la cour des grands. Là où l’on doit faire ses preuves pour exister sur le champ de batailles. Car si 4 classes sont accessibles dès le départ (Commando, Soldat Lourd, officier et Spécialiste), 2 autres le sont grâce aux points que l’on accumule en réalisant les objectifs et en éliminant les adversaires. Idem pour jouer le héros, il va falloir accumuler des points pour avoir l’honneur de l’incarner et ça force donc l’équipe à jouer l’objectif et ne pas faire des petites actions égoïstes dans son coin.

New World Order

Coté Nouvel Ordre, on peut par exemple débloquer le fameux trooper lance-flamme que l’on peut apercevoir au tout début du film Le Reveil de la Force. Quel bonheur d’avoir enfin le retour du système de classe ! Fondamentalement les joueurs jouent différemment. Et puis ça permet d’avoir une certaine variété sur le champ de bataille d’un point de vu esthétique. Armures clones arborant des marquages rouges, droïdes de combats aux épaulettes jaunes, Stormtrooper en armure noire… Le tout en restant toujours cohérent avec le background de Star Wars. Chapeau l’artiste, ça met presque la larme à l’oeil.

On peut aussi faire nos adieux à l’effet paintball du premier épisode où les armes n’avaient aucun recul et aucun ressenti. On a enfin l’impression d’avoir une arme digne de ce nom entre les mains et pourtant ça reste toujours ces bons vieux blasters de Star Wars.

Si la vue TPS est toujours bien présente, quand on incarne un soldat classique on lui préférera la vue FPS qui reste clairement plus avantageuse. Si l’on auditionne bout à bout tout ce que l’on a déjà énuméré, ça permet de prendre conscience que les erreurs du passé laissent place à une ère nouvelle. Une ère où Star Wars Battlefront 2 devrait rester gravé dans les mémoires comme un excellent jeu.

ON L’ATTEND…. AVEC TRÈS GRANDE IMPATIENCE !

Là où Battlefront 1 avait réussi son ambiance et raté son gameplay, Star Wars Battlefront 2 réussit sans conteste à soigner les deux aspects avec une précision chirurgicale. Système de Classe au poil, sensations de jeu  excellentes, sound design somptueux, technique irréprochable, atmosphère frissonnante de nostalgie. Ce SW Battlefront 2 fait totalement table rase du passé en effaçant définitivement les erreurs de son ancêtre et en imposant une vision enthousiasmante aussi bien pour les fans de Star Wars que pour les autres. Du grand Star Wars et du grand DICE.

 

Cet article a été vu pour la premiere fois sur Gameblog.fr

Publié le samedi 7 octobre 2017 à 9:21, modifications vendredi 6 octobre 2017 à 13:15

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !