Culture

The Temptations : Dennis Edwards, la voix mythique de Papa Was a Rollin’ Stones, est décédé

Dennis Edwards le chanteur de the Temptations est mort. Il laisse derrière lui de nombreux succès comme les titres Papa Was a Rollin’ Stone ou Cloud Nine.

Une nouvelle voix mythique des années 1970 vient de s’éteindre. En effet, Dennis Edwards, le chanteur du groupe The Temptations est décédé jeudi 1er février, a indiqué un membre de son encadrement. Membre de l’agence 21st Century Artists, qui représentait le chanteur, il n’a donné aucune précision sur le décès de l’artiste. Selon plusieurs médias américains, c’est à l’aube de son 75e anniversaire, qu’il aurait dû fêter ce samedi, qu’il est décédé, dans la ville de Chicago.

The Temptations : un groupe emblématique du label Motown

Dennis Edwards avait rejoint en 1968 les Temptations pour remplacer David Ruffin en tant que chanteur principal. Avant son arrivée, ce groupe emblématique des années 1960 lancés par le promoteur Berry Gordy et son label Motown, existait depuis 1961. Il avait déjà connu une série de succès, avec notamment le morceau My Girl.

Pourtant, avec l’arrivée de Dennis Edwards, The Temptations a évolué au fil des périodes psychédélique, funk, et disco. S’il avait été évincé de sa formation en 1977, il l’avait toutefois réintégré en 1980. Pour finalement se lancer dans une carrière solo. Un parcours en solitaire qui lui a valu de nombreuses réussites. En 1984, il a produit le hit international, Don’t Look Any Further, en duo avec la chanteuse Siedah Garrett.

Finalement il avait retrouvé The Temptations en 1987, avant de quitter définitivement la formation deux années plus tard. En 1989, Dennis Edwards avait intégré, comme tous les membres du groupe, le Rock n’Roll Hall of Fame. Il s’agit d’une véritable institution du Rock’n’roll aux Etats-Unis. Situé à Cleveland (dans l’Ohio), le musée retrace les moments les plus significatifs des plus grands artistes du rock.

Papa Was a Rollin’ Stones

Or, le titre le plus marquant de cette époque restera Papa Was a Rollin’ Stones.

Le morceau de sept minutes sur la version single et douze minutes pour la version intégrale s’est hissé au sommet des ventes de disques aux Etats-Unis en décembre 1972. Évoquant un père absent, le morceau témoignait également d’une évolution vers des textes plus en phase avec l’époque et les grands sujets sociaux.

Otis Williams, l’un des membres fondateurs des Temptations, s’est dit « très triste d’apprendre le décès de « notre frère ».

Nous sommes conscients de son extraordinaire contribution à l’héritage des Temptations.

Publié le samedi 3 février 2018 à 17:01, modifications samedi 3 février 2018 à 23:20

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !