Culture

Roman Polanski accusé de viol sur mineure une nouvelle fois

Le célèbre réalisateur est accusé pour la quatrième fois de viol sur mineure. Renate Langer, une ancienne actrice accuse avoir été abusée par l’homme alors qu’elle avait 15 ans.

La nomination de Roman Polanski à la présidence des César 2017, avait fait polémique. En effet, beaucoup de personnalités avaient appelé au boycott de la prestigieuse remise de prix. Ils reprochent au réalisateurs ses agissements.

47 jours de prison en 1977

En effet, le réalisateur et producteur franco-polonais est accusé de viol sur mineure dès 1977. Alors âgé de 44 ans, l’homme viole Samantha Gailey alors sous l’emprise de l’alcool et de drogue aux Etats-Unis. Incarcéré pendant 47 jours, l’homme plaide coupable pour rapports sexuels illégaux avec un mineur. En accord avec le juge et en échange, la justice abandonne les charges plus graves qui sont le viol, la sodomie et la fourniture d’alcool et de drogue à un mineur. Mais, convaincu que la première victime allait revenir sur sa décision et peut-être l’envoyer en prison pour des décennies, le cinéaste fui les Etats-Unis pour la France.

Nouveau rebondissement en 2010. L’actrice britannique Charlotte Lewis déclare que le réalisateur l’avait forcée à avoir une relation sexuelle « de la pire des façons » lorsqu’elle avait 16 ans. Enfin en août dernier, une troisième femme, identifiée comme «Robin», avait aussi accusé le réalisateur d’agression sexuelle. Selon elle, les faits se seraient déroulés en 1973, lorsqu’elle avait tout juste 16 ans.

Renate Langer avait 15 ans

Aujourd’hui c’est une nouvelle femme qui accuse le cinéaste de viol. Elle affirme que l’homme l’a agressée à Gstaad en 1972, alors qu’elle avait 15 ans. Selon la presse, Renate Langer, est une ancienne actrice née à Munich. Elle aurait rencontré Roman Polanski quand elle était mannequin à Munich. Attirée par la possibilité d’un casting, elle aurait rendu visite au producteur dans sa maison de Gstaad. C’est lors de cette visite qu’il l’aurait violée. Aujourd’hui âgée de 61 ans, la femme est sortie de son silence suite aux déclarations de «Robin» en août dernier, et parce que ses parents n’étaient plus en vie.

Actuellement en Suisse, le réalisateur refuse toujours de retourner aux Etats-Unis sans avoir l’assurance qu’il ne serait pas emprisonné. La police suisse ne sait pas encore si des charges criminelles seront retenues contre le cinéaste. En effet, l’ancienneté des faits rendrait cette hypothèse peu probable.

Sur Twitter, beaucoup d’internautes se sont révoltés contre les agissements du réalisateur :

Affaire à suivre…

Publié le mercredi 4 octobre 2017 à 13:36, modifications mercredi 4 octobre 2017 à 12:07

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !