Culture

Mort de Michel Butor : La bévue de la ministre de la Culture dans son hommage

Audrey Azoulay a rendu hommage à l’écrivain décédé à l’âge de 89 ans. Le communiqué serait passé inaperçu si la ministre n’avait pas fait une erreur dans l’un des titres de l’auteur, celui justement qui lui avait permis de recevoir le Prix Renaudot.

C’est l’écrivain et journaliste Laurent Nunez qui a été le premier à trouver l’erreur. Alors que l’on apprenait que Michel Butor, l’écrivain et poète, mais aussi figure emblématique du Nouveau Roman (un mouvement littéraire du XX e siècle, regroupant quelques écrivains appartenant principalement aux Éditions de Minuit), était décédé à l’âge de 89 ans, de nombreuses personnalités s’emparaient de leurs comptes sur les réseaux sociaux pour lui rendre hommage.

C’est justement ce que s’est empressé de faire la ministre de la Culture, Audrey Azoulay, dans un communiqué.

Tout en rappelant sa formidable carrière, la ministre n’a pas manqué de rappeler que Michel Butor avait reçu le Prix Renaudot en 1957 pour son livre. Et justement c’est là que le bât blesse puisqu’Audrey Azoulay a évoqué La Consolidation. Sauf que le roman emblématique de Michel Butor, le récit d’un voyage entre Paris et Rome en train s’intitule La Modification.

Très vite l’erreur a été corrigée sur le site du ministère de la Culture. Malheureusement, trop tard !

L’épisode n’est pas sans rappeler la mésaventure vécue par précédente ministre de la Culture, Fleur Pellerin. En octobre 2014, cette dernière avait évoqué sur Canal+ son déjeuner avec le prix Nobel de littérature, Patrick Modiano, sans parvenir à donner le nom d’un de ses livres.

Publié le vendredi 26 août 2016 à 10:10, modifications vendredi 26 août 2016 à 10:11

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !