Culture

Le Printemps de Bourges 2018 met les femmes à l’honneur

A partir de mardi 24 avril, le Printemps de Bourges propose 250 concerts. Parmi ses 150 artistes invités, il y a presque autant de femmes que d’hommes.

Comme tous les ans, le Printemps de Bourges lance la saison d’été des festivals de musique. Cette année, le festival, qui commence mardi 24 avril, a fait le choix de la parité. En effet, pour cette 42ème édition, l’équipe de Bourges s’est placée dans la lame de fond des industries du spectacle en se fixant un objectif de parité hommes-femmes.

Il y a certainement un peu de discrimination positive mais surtout beaucoup de coups de cœur.

S’est justifié le directeur du Printemps, Boris Vedel, qui affirme que l’idée remonte au décès de Simone Veil.

Cette année, nous souhaitions organiser la programmation autour des femmes. C’est beaucoup plus dur ! On rame particulièrement sur le hip-hop, comme tous les ans.

A néanmoins regretté Thierry Langlois, le programmateur au Printemps de Bourges. L’objectif est cependant presque atteint puisque «  40 % de spectacles seront exclusivement féminins et 10 % mixtes » a précisé Boris Vedel. En effet, selon le comptage officiel, le plateau compte 71 artistes féminines et mixtes contre 68 exclusivement masculins.

De grandes artistes féminines dès l’ouverture

Symboliquement, de grandes artistes féminines investiront, en ouverture du festival berrichon, sa plus grande scène, le chapiteau du W. Ainsi, on retrouvera Véronique Sanson, qui fêtera mardi soir ses 69 ans, suivie de Catherine Ringer. Puis de Juliette Armanet et Naya. Bref, une icône de la variété française, une diva rock, une révélation pop et une jeune pousse électro-world. Côté groupe féminin, il y aura Brigitte, L.E.J, ou encore Ibeyi. La nouvelle scène internationale sera également représentée. Les reines de l’électro Nina Kravitz, Irène Drésel. Du disco Corine. Mais aussi des rockeuses : Claire Diterzi, Jeanne Added. Des jazzwomen : Melanie de Biasio et Sandra Nkaké. Et enfin deux rappeuses : Lala, Soom T. Pour n’en citer que quelques unes.

Plusieurs chanteuses, dont le groupe ironiquement nommé Garçons (réunissant Carmen Maria Vega, Zaza Fournier et Cléa Vincent), interpréteront Anne Sylvestre, Jeanne Moreau et Juliette Gréco pour Insolentes.

Par ailleurs, une exposition, Femmes ! Elles donnent de la voix, des tables rondes et des débats compléteront l’affiche.

Un monde qui se féminise

Ainsi, programmer des femmes de façon volontariste, comme le fait cette année le Printemps de Bourges, peut faire bouger des choses. En 2017, la BBC sortait une étude édifiante sur 600 groupes et artistes au programme de quatorze festivals britanniques. Elle avait révélé que 8 têtes d’affiche sur dix étaient masculines. Peu après, 46 festivals et salons professionnels de la musique signaient un engagement de parité. Mais pas avant 2022…

Enfin, un hommage sera rendu à Jacques Higelin, décédé le 6 avril dernier. En effet, des images d’archives de l’artiste seront diffusées sur les écrans du W entre les concerts. Et outre, un grand portrait photo de l’artiste trônera en ville non loin de la place Séraucourt, au pied duquel un livre d’or pourra être rempli par ceux qui le souhaitent avant d’être remis à la famille du chanteur.

Publié le mardi 24 avril 2018 à 13:22, modifications mardi 24 avril 2018 à 11:54

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !