Culture

Le Conteur Cathodique : Découvrez le spectacle du sériephile Benoît Lagane

Passion de séries depuis sa plus tendre enfance, Benoît Lagane se livre sur scène dans un spectacle qui se révèle finalement très intimiste.

Si vous êtes fan de séries, n’hésitez pas à aller voir Benoît Lagane sur scène au Lavoir Moderne Parisien à Paris. Et même si vous ne l’êtes pas, son rapport aux séries aura le mérite de vous faire apprécier une tendre jeunesse, bercée par les séries américaines.

Le Lavoir Moderne Parisien est une salle de spectacle extrêmement plaisante du XVIIIème arrondissement de Paris, du côté populaire. La centaine de sièges, disposée par palier comme au cinéma, reste néanmoins proche de la scène dont la surface est très étendue. Les murs en brique et les nombreuses poutres rappellent un côté rustique auquel il ne manquerait qu’un feu de cheminée. Un lieu idéalement choisi pour présenter le spectacle de Benoît Lagane, qui, tout en évoquant des séries des années 80 (entre autres), se remémore des moments de son enfance qui l’ont profondément marqués.

Tout commence comme sur un plateau-télé. Benoît Lagane, également journaliste à France Inter, vous salue gentiment un par un à l’entrée de la salle. Les 30 premières minutes s’apparentent à un débat avec le public quand il lui demande quelles séries l’ont marqué et pourquoi. S’ensuit un blind test de musique de génériques, histoire de savoir de quoi on parle.

Une vie à travers les séries

Alors que l’on pourrait croire que cette représentation ne serait qu’un monologue suivi d’un débat, l’auteur finit par se livrer. Il évoque son enfance à La Française (le village), ses rapports avec sa famille et son émotion quand il est devenu papa pour la première fois. Tout en pudeur cependant. Car tous les membres de sa famille sont associés à des personnages de séries qu’il a suivis pendant de nombreuses années. Son père lui rappelle Bobby Ewing de Dallas et son oncle se comportait exactement comme Jarod, du Caméléon.

On apprend également que, en plus de tenir les téléspectateurs en haleine, certaines séries ont en fait des desseins cachés et dénoncent des vérités de façon subtile. Mais on découvre surtout, qu’au-delà de son amour des séries, c’est surtout son enfance qui a semblé très heureuse que Benoît Lagane veut nous raconter. Sa famille serait un mélange de Dallas et de La Petite Maison dans la Prairie. La nostalgie est palpable.

Des épisodes de vie finalement très touchants comparés aux instants de séries.

 

Publié le vendredi 27 avril 2018 à 16:12, modifications vendredi 27 avril 2018 à 12:09

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !