Culture

La collection d’art de Pierre Bergé vendue pour 27,5 millions d’euros

Ce 30 et 31 octobre 2018, la maison Sotheby’s aura connu des ventes exceptionnelles grâce aux collections de Pierre Bergé. Des enchères records aux multiples surprises

Disparu en septembre 2017 à l’âge de 86 ans, Pierre Bergé n’a jamais caché sa passion pour l’Art. Homme d’affaires, mais aussi mécène et compagnon d’Yves Saint-Laurent, il disposait de 4 demeures aux collections incroyables. Partagées entre un hôtel particulier parisien, une datcha en Normandie, un mas à Saint-Rémy-de-Provence et la Villa Mabrouka à Tanger, les 4 résidences, très différentes, rassemblaient des collections artistiques éclectiques amassées pendant plus de 50 ans. De l’antiquité à l’art moderne, de l’art islamique à l’art africain mais aussi asiatique, Pierre Bergé a en effet regroupé des trésors du monde entier.

Des lots créant la surprise

Ce fut un total de 978 lots, estimés à environ 7 millions d’euros, que la maison Sotheby’s a vendu à Paris ces 30 et 31 octobre 2018. Antoine-Jean Gros, Bernard Buffet, Claude Lalanne… La vente a finalement connu de grosses surprises avec des lots emportés pour trois ou quatre fois leur estimation mais également une préemption du Louvre.

La vente aura en effet atteint trois records mondiaux avec les artistes Charles Knighton Warren, Jean-Jules-Antoine Lecomte du Noüy et Charles-Emile-Hippolyte Lecomte-Vernet. La porte du sérail, souvenir du Caire de Jean-Jules-Antoine Lecomte du Noüy a atteint ainsi 2,4 millions d’euros, soit quatre fois l’estimation. Le Musée du Louvre a préempté lui pour 369.000 euros, soit trois fois l’estimation, une toile commandée à Antoine-Jean Gros en 1821. Douze œuvres de Bernard Buffet, premier compagnon de Pierre Bergé pour la première fois sur le marché, ont été adjugées pour un montant global de 4,4 millions d’euros. Dans le mobilier, on notera également un miroir en bronze de Claude Lalanne spécialement commandé pour la villa de Tanger qui a atteint 909.000 euros.

2500 enchérisseurs, 72 pays: l’ultime collection d’art de Pierre Bergé se sera dispersée pour 27,5 millions d’euros a annoncé ce jeudi 1er novembre 2018 la maison Sotheby’s. Une partie de cette vente d’exception sera destinée à la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent mais également à la Fondation Jardin Majorelle de Marrakech.

“Tout doit s’envoler”

Madison Cox, époux et légataire universel de Pierre Bergé a décidé de mettre en vente l’entièreté du mobilier qui décorait ses maisons. «Je ne crois pas à la possession. L’art a toujours été, pour moi et Yves (Saint Laurent), en transit. Tout doit s’envoler un jour», avait confié Pierre Bergé au Figaro quelques semaines avant son décès.

L’ultime chapitre de la dernière des grandes ventes Pierre Bergé-Yves Saint Laurent se referme avec plusieurs records du monde. Yves Saint Laurent a dit ”Un jour, on parlera d’un goût Bergé”. Le triomphe de cette vente en atteste la justesse

a confié Madison Cox dans un communiqué.

Le 14 décembre, toujours à Paris, Sotheby’s procédera au quatrième volet de la vente de la bibliothèque personnelle de Pierre Bergé avec une collection de livres et de manuscrits du XVe au XXe siècle.

Publié le vendredi 2 novembre 2018 à 16:45, modifications vendredi 2 novembre 2018 à 14:46

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !