David Desclos un nouveau souffle avec Ecroué de Rire

David Desclos, ou l'homme qui a transformé son passif de prisonnier en un véritable spectacle humoristique. Découvrez cette histoire incongrue à ne pas rater !

C’est un tout nouveau concept qu’a lancé l’ancien détenu David Desclos. On est loin des One man show et des Stand Up classiques. C’est un spectacle entre humour et théâtre où cet ancien cambrioleur raconte judicieusement comment il est passé de la prison aux feux de la rampe. L’artiste se qualifie lui même de Conteur de banditisme.

Un passif impressionnant

Vous n’en avez peut-être jamais entendu parlé ou alors vaguement. David Desclos n’est pas un simple humoriste. Avant de monter sur les scènes de théâtre tous les jeudis au Théâtre du Gymnase à Paris, David a foulé le sol des prisons, en particulier celle de Caen.

A aujourd’hui 43 ans, David a un passif plutôt impressionnant avec un casier judiciaire qui en dit long sur sa vie : cambriolages de banques, go-fast, braquages, etc. Il aura passé 10 ans en prison pour le cambriolage d’une banque avec deux autres acolytes. C’est tout ce parcours de délinquant entre fuites et courses poursuites qu’il a voulu nous raconter.

David Desclos « le sauveur »

Son spectacle et son histoire qu’il qualifie de conte de banditisme n’a pas uniquement pour but de témoigner de ce qu’a pu être sa vie. L’artiste souhaite montrer un exemple aux jeunes et leur prouver que même après des années de criminalité, on peut s’en sortir et mener une vie convenable. Le rire et les blagues sont là pour édulcorer le côté sombre de l’histoire. De rendre plus légères les années passées au mitard pour mieux sensibiliser et donner un nouvel espoir à tous ces jeunes qui ont besoin d’encadrement et d’un exemple à suivre.

Cette pièce aura vu le jour dans un contexte bien particulier et notamment dans une grande souffrance mise en scène par celui qui s’est fait passer pour un fou et s’est isolé volontairement quitte à ne plus avoir droit au parloir pour écrire son spectacle. Des sacrifices endurés non seulement pour entretenir sa relation avec sa femme Nora mais aussi pour leur offrir une meilleure vie.

L’histoire est plutôt bien montée, le rythme est là, le suspens haletant et l’humour savamment dosé. Il en a des choses à dire cet ancien cambrioleur spécialisé dans les coffres, ça se sent et ça s’entend. C’est avec une certaine sensibilité qu’il parle de ses anciens complices et détenus. Une sensibilité qui maintient le spectateur en haleine et qui ne voit pas l’une heure trente de spectacle passer. Cependant, à force de vouloir tout dire, son rythme effréné perd parfois l’auditeur entre les anecdotes et le fil de son histoire. Une histoire qu’il compte amener plus loin dans son deuxième spectacle Ecroué de Rire 2.

Une potentielle récidive

David Desclos une fois sorti de prison a passé des mois de dur labeur puisque pour en arriver là où il est aujourd’hui, il a partagé sa vie entre Caen (à ramasser les poubelles) et Paris (pour les représentations de son show). Il finit par construire la vie de famille dont il a tant rêvé en prison avec Nora, celle qu’il aime depuis toujours et ses enfants. Pourtant, alors que tout commence à aller mieux, que peut-il bien se passer lorsqu’il reçoit un appel à l’aide de la part de ses amis en prison ? Ce cycle infernal de la récidive où il faut aider ceux qui sont toujours en prison pour les aider à sortir et où on finit par se faire prendre a-t- il eu raison de David Desclos ? Comment a-t- il pu faire pire et détruire tout ce dont pour quoi il s’est sacrifié ? C’est ce qu’il nous invite à découvrir dans son prochain spectacle, Ecroué de rire 2.

Pour l’heure, on ne peut que remercier et admirer ce jeune artiste plein de talent qui nous offre un moment unique et authentique. Grâce à son nouveau concept, on assiste à un show qui change des petites critiques et des moralités de bas étage du petit parisien qui ne sort pas de sa bulle de la bourgeoisie. On touche enfin à d’autres problèmes de la vie bien plus importants. Il amène son public à s’interroger sur la vie après la prison, sur la réinsertion en société. Quel crédit accordent les gens aux anciens détenus et qui d’autre que Stomy Bugsy (son producteur) peut leur donner une chance ? Une belle leçon de vie et un nouveau souffle qu’on a hâte de prolonger dans son nouveau spectacle.

Modifié : 30 janvier 2018 9 h 14 min

Ce site utilise des cookies.