Culture

Claudia Meyer : Ah ! les voyages…

Un parcours éclectique qui ne laisse pas indifférent.

Elle épouse avec une insolente facilitée sans jamais travestir une seule fois les titres les plus remarquables de Barbara.

Ce mercredi 21 mars, j’ai assisté au spectacle musical de Claudia Meyer, “Ah ! Les voyages… Un autre destin de Barbara”.

Profondément attaché à l’artiste brisée et à sa poésie engagée, j’étais impatient et curieux d’assister à la dernière du spectacle de Claudia Meyer qui lui rendait hommage à l’Auguste théâtre, lieu à l’atmosphère conviviale et intimiste situé dans une impasse du 11ème arrondissement de Paris.

Le spectacle de Claudia Meyer est une invitation au voyage, mais pas n’importe lequel. Un voyage en chansons, un voyage chimérique dans l’univers et la vie de Monique Serf dit “Barbara” où l’on se retrouve à rêver d’un autre destin pour elle. Permettez-moi de dire qu’il y a des moments dans une vie, et celui-ci en était un, où le monde semble volontairement beau. Du moins, pour ceux et celles qui veulent bien entendre.

La réalité surnaturelle cachée sous toutes ses apparences laisse alors échapper de votre intérieur le plus profond des frissons de bonheur qui remontent jusqu’à la couche la plus superficielle de votre peau. C’est précisément ce que j’ai ressenti en écoutant l’interprétation de “l’Aigle Noir” par Claudia Meyer.

En quelques lignes

En toute liberté, cette artiste accomplie à l’apparence fragile, d’une transparence lumineuse qu’on craindrait presque d’effleurer vous fait chavirer dans un autre monde. Quel charisme sur scène, elle épouse avec une insolente facilitée sans jamais travestir une seule fois les titres les plus remarquables de Barbara.

Pourtant il fallait oser expirer un souffle authentique d’influences latines et rythmées de jazz sur des titres connus mondialement du répertoire de la musique de Barbara.
Accompagnée de sa garde prétorienne, les talentueux Bruno Caviglia à la guitare, Dominique Bertram à la basse et sans oublier Marc Benabou aux percussions, j’étais gagné intérieurement par l’inédit de cet hommage rendu. Une grande orchestratrice, Claudia Meyer, oui à n’en pas douter.

De sa voix chaude, cette musicienne, auteur, compositeur et chanteuse nous à proposé un merveilleux voyage en interprétant entre autre “Mes Hommes“; “La Fleur, la Source, et l’Amour” et sans oublier le légendaire grand classique de Barbara “L’Aigle Noir“. Oui mais, alors me direz-vous, ne serait-ce pas à un énième hommage dans la pluie d’hommages qui à déjà eu lieu ? Lorsqu’on aborde ce type de question, on ne saurait jamais être trop absolu.

Probablement que oui pour le plus fervent des orthodoxes. Il n’en sera bien évidemment pas question pour moi. Un grand bravo pour ce spectacle étincelant, courez vous procurer cet album “Ah ! Les voyages…Un autre destin de Barbara” un spectacle musical de Claudia Meyer. A bon entendeur, bon voyage.

Publié le vendredi 23 mars 2018 à 17:46, modifications vendredi 23 mars 2018 à 13:12

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct