Ciné

Tobe Hooper : Mort du réalisateur de Massacre à la tronçonneuse

Les fans de cinéma de genre et les mordus d’horreur sont plongés dans une profonde tristesse depuis l’annonce de la disparition du cinéaste américain Tobe Hooper ce week-end. Le réalisateur de « Massacre à la tronçonneuse » et « Poltergeist » est mort ce samedi à l’âge de 74 ans.

Hollywood vient de perdre un nouveau maître de l’horreur après la disparition de George Romero le 16 juillet dernier. Tobe Hooper est mort ce samedi en Californie. Il était âgé de 74 ans. Les circonstances exactes de sa mort n’ont pas été dévoilées selon des informations de Bloody-disgusting.

Un cinéaste précurseur pour le genre horrifique et le cinéma gore à Hollywood

Tobe Hooper a révolutionné les codes du cinéma de genre avec un film indépendant à petit budget. Massacre à la tronçonneuse (The Texas Chainsaw Massacre) a été tourné en 1974. Le film, qui ne laisse pas les spectateurs indifférents, retrace donc le calvaire de cinq amis sur les routes du sud des Etats-Unis. Ils seront malheureusement victimes d’une mauvaise rencontre au mauvais endroit, au mauvais moment. Ce groupe de jeunes en plein road-trip va être confronté à des individus hostiles et totalement dérangés après avoir pris l’un d’entre eux en stop.

Un personnage terrifiant au cœur de ce long-métrage choc

Le personnage le plus emblématique du film, Leatherface, incarné par le comédien Gunnar Hansen, est d’ailleurs entré au panthéon des plus grands figures des films d’horreur à Hollywood au même titre que Freddy Krueger, Michael Myers, Jason Voorhees, Chucky, Candyman ou bien encore Pinhead. Leatherface a notamment développé une passion pour les tronçonneuses. Ce psychopathe est également adepte d’une pratique inhumaine et atroce… Il se constitue en effet un masque avec la peau et le visage de ses victimes !

Massacre à la tronçonneuse a connu un grand succès en salles aux USA. Le film est devenu rapidement culte. De nombreuses suites ont été réalisées sans atteindre l’effroi, la terreur et l’effet de surprise du tout premier opus. Le film, présentant des effets de réel dignes d’un found-footage comme Le Projet Blair Witch, s’inspirait du tueur en série Ed Gein, le « boucher de Plainfield ». Massacre à la tronçonneuse a été présenté à la Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes en 1975. Le film a été censurée pendant huit ans en France et jusqu’en 1999 au Royaume-Uni selon des précisions du Figaro.

Une source d’inspiration pour de nombreux cinéastes

Massacre à la tronçonneuse est considéré comme l’un des premiers slashers, un sous-genre de l’horreur avec des tueurs en série qui suppriment une bonne partie du casting ! Le film a ouvert la voie au cinéma gore et à des films comme Halloween de John Carpenter (1978), Evil Dead de Sam Raimi (1981) ou bien encore Braindead de Peter Jackson (1990).

La filmographie de Tobe Hooper a été marquée par la suite de Massacre à la tronçonneuse, L’invasion vient de Mars, Poltergeist, Les Vampires de Salem, Mortuary ou bien encore The Toolbox Murders. Son dernier film remontait à 2013 avec Djinn.

L’héritage et l’empreinte de ce maître de l’horreur à Hollywood ne seront jamais oubliés.

Publié le lundi 28 août 2017 à 15:42, modifications mardi 29 août 2017 à 2:32

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !