Ciné

Emmanuelle Seigner refuse de rejoindre l’Académie des Oscars en soutien à Roman Polanski

emmanuelle-seigner-refuse-de-rejoindre-lacademie-des-oscars-en-soutien-a-roman-polanski

Emmanuelle Seigner a formellement refusé de rejoindre l’Académie des Oscars. L’actrice a fait part des raisons de ce choix assumé dans une lettre ouverte publiée le 8 juillet dans le Journal Du Dimanche.

L’actrice Emmanuelle Seigner, sœur de Mathilde Seigner et épouse du cinéaste Roman Polanski a fait l’actu cinéma du week-end en refusant de rejoindre l’Académie des Oscars. En cause, la radiation de son époux des membres de l’Académie survenue le 3 mai dernier, suite au nouveau code de conduite adopté après l’affaire Weinstein. Roman Polanski est accusé depuis 1977 d’avoir drogué et violé une jeune fille mineure alors âgée de 13 ans et de s’être exilé des États-Unis pour fuir sa peine. Plus récemment, cinq femmes l’ont désigné comme agresseur sexuel pour des faits survenus dans les années 1970.

Emmanuelle Seigner dénonce une “insupportable hypocrisie”

En pleine épuration morale suite à l’affaire Harvey Weinstein, accusé par plus d’une quarantaine de femmes de viols et d’agressions sexuelles, Hollywood ne lésine pas sur la parité, en particulier dans les rangs des membres du jury des Oscars où les femmes se font rares. C’est dans ce contexte qu’Emmanuelle Seigner s’est vue invitée au côté d’autres comédiennes à rejoindre les membres de l’organisation. Ce qui n’est pas du goût de celle qui partage la vie du réalisateur Roman Polanski depuis près de 30 ans, qui a qualifié cette proposition d’« injurieuse » et d’« hypocrite » dans un courrier paru hier dans le JDD.

Indignée, l’intéressée ne s’est pas simplement contentée de décliner l’offre. En effet, elle a tenu à développer les raisons de cette décision qui la touche personnellement :

Féministe, je le suis depuis toujours, mais comment puis-je faire semblant d’ignorer que l’Académie, il y a quelques semaines, a mis à la porte mon mari, Roman Polanski, pour satisfaire l’air du temps. La même Académie l’avait récompensé de l’oscar du meilleur réalisateur pour Le Pianiste en 2003. Curieuse amnésie !  […] Cette Académie pense probablement que je suis une actrice suffisamment arriviste, sans caractère, pour oublier qu’elle est mariée depuis vingt-neuf ans avec l’un des plus grands metteurs en scène. […] Insupportable ­hypocrisie !

Écrit-elle, dénonçant le paradoxe du plébiscite quasi-unanime de son époux lors de son oscar en 2003 pour Le Pianiste, suivi d’une censure soudaine de la part de ceux qui l’ont récompensé.

Pour l’égalité mais contre la censure

Mais si Emmanuelle Seigner n’entend pas cautionner les prises de position des académiciens à l’encontre du père de ses enfants, elle dit cependant adhérer à leur volonté de « féminiser » la profession :

L’Académie américaine des arts et des sciences du cinéma me propose de la rejoindre, en compagnie d’autres actrices, au nom d’une féminisation par ailleurs nécessaire. Qui peut croire que je ne me sente pas concernée par l’égalité des femmes et des hommes ?

Cette déclaration constitue l’une des rares prises de parole de l’actrice, qui ne s’est jamais étendue sur le sujet et vers qui tous les regards se tournent dès lors que l’on évoque le passif du réalisateur polonais de 84 ans. La rétrospective Polanski organisée par la Cinémathèque en octobre 2017 avait fait l’objet d’une indignation de la part des associations féministes, galvanisée par l’affaire Weinstein, qui ont alors appelé au boycott de l’événement.

Emmanuelle Seigner possède un avis sans ambiguïté sur la question : « Roman n’est en rien cette caricature machiste, symptôme du mal qui ravagerait le cinéma » conclut-elle. Une opinion moins tranchée que celle de son époux qui en mai dernier, avait qualifié le mouvement féministe #MeToo invitant toutes les femmes à témoigner pour dénoncer leurs agresseurs et harceleurs d’ “hystérie collective“.

Publié le lundi 9 juillet 2018 à 14:24, modifications lundi 9 juillet 2018 à 12:45

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !