Ciné

Abdellatif Kechiche met aux enchères sa Palme d’Or pour La Vie d’Adèle

Récompensé en 2013 pour La Vie d’Adèle, Abdellatif Kechiche a déclaré être contraint de vendre sa Palme d’Or ainsi que plusieurs tableaux pour financer son nouveau long métrage.

The Hollywood Reporter a révélé mercredi 7 juin que le cinéaste Abdellatif Kechiche était prêt à vendre aux enchères une partie de ses biens dont la Palme d’Or du Festival de Cannes qu’il a reçue en 2013 pour La Vie d’Adèle.

La raison : des problèmes de financement pour son prochain film Mektoub My Love. Il s’agit d’une adaptation du roman La blessure, la vraie, de François Bégaudeau.

Problème de financement

Or, ces mêmes ennuis financiers l’ont déjà privé de participer à la 70ème édition du Festival de Cannes, cette année.

En effet, Abdellatif Kechiche était pressenti pour faire partie de la sélection officielle de l’édition 2017.

J’avais signé avec plusieurs partenaires financiers, France Télévisions, Canal+, Pathé Films. Je m’étais engagé pour un film. À l’arrivée, il y en a deux. Cela sort du cadre normal, ce qui a posé un problème avec les contrats. Surtout à France Télévisions.

Avait-il expliqué à Nice-Matin, en avril dernier.

Selon Le Figaro, qui a repris l’information du Hollywood Reporter, la Palme d’Or est décrite par le joaillier Chopard qui la fabrique depuis 1998, comme un objet de « Haute Joaillerie ».

En effet, elle est constituée de 118 grammes d’or éthique 18 carats certifiés Fairmined (qui permet de certifier la provenance de l’or). La récompense « repose sur un coussin de cristal de roche en forme de diamant taillé émeraude ».

En plus de la Palme d’Or, des peintures à l’huile vues dans La Vie d’Adèle pourraient également être mises en vente par la société de production Quat’Sous.

Afin de réunir les fonds nécessaires pour terminer la post-production sans plus de délais. La société française de production et la distribution Quat’Sous cèdent donc aux enchères. Des souvenirs en rapport avec le travail de Kechiche.

A-t-on pu dans le journal américain.

Voilà deux ans que le film connaît quelques péripéties. Abdellatif Kechiche se retrouve maintenant contraint de vendre son prix cannois aux enchères.

Aucune information n’a été transmise par le réalisateur ou sa société de production sur le lieu de la vente ou l’estimation de la Palme d’Or. Le trophée mythique du cinéma va bientôt connaître un nouvel acquéreur.

Reste à savoir qui…

Publié le vendredi 9 juin 2017 à 14:03, modifications vendredi 9 juin 2017 à 11:26

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !