Découverte

Turquie : Une stèle atteste qu’une comète aurait frappé la Terre il y a 13.000 ans

En Turquie, les symboles sur l’un des piliers du plus vieux temple de l’humanité attesteraient qu’une comète a frappé la Terre il y a 13.000 ans.

Le plus ancien temple de l’humanité

Au sud-est de la Turquie, près de la frontière avec la Syrie, se situe l’un des sites archéologiques les plus fascinants au monde. En effet, Göbekli Tepe est le plus ancien temple de l’humanité. Il contient des stèles en forme de T alignées en cercles, avec plusieurs gravures en relief qui restaient à décrypter.

Une gigantesque comète

Toutefois, le 21 avril 2017, un groupe de l’université d’Edinburgh a révélé qu’il était parvenu à déchiffrer les inscriptions gravées sur le pilier 43 du site. Martin Sweatman et ses collègues ont ainsi émis l’hypothèse que les animaux gravés correspondaient à des constellations. En croisant leur observation avec une modélisation ordinateur du système solaire de l’époque, ils ont affirmé que les motifs gravés sur la stèle suggéreraient qu’une gigantesque comète a frappé l’Amérique du nord aux alentours de 10.950 avant J.-C, indique le site Mashable.

L’extinction des mammouths

Ainsi, il y a 13.000 ans, cette comète aurait changé l’inclinaison de la rotation de la planète, précipitant l’extinction de nombreuses espèces, telles que les mammouths, et provoquant un mini-âge glaciaire qui aura duré un peu plus de mille ans. La gravure d’un homme sans tête pourrait également indiquer le désastre humain qui a suivi.

L’extinction des mammouths a peut-être enfin une explication irréfutable.

Publié le mercredi 26 avril 2017 à 9:58, modifications mercredi 26 avril 2017 à 9:17

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !