Découverte

La sonde Juno s’apprête à survoler la mystérieuse tâche rouge de Jupiter

La sonde spatiale Juno doit survoler la Grande Tache rouge de Jupiter. Cet « œil » tourbillonnant est l’une des caractéristiques les plus connues et les plus mystérieuses de la plus grande planète du système solaire.

Un peu plus d’un an après s’être mise en orbite autour de Jupiter, la sonde américaine Juno s’apprête ce mardi 11 juillet à survoler la Grande tache rouge. Un gigantesque tourbillon de 16.000 kilomètres de diamètre qui intrigue les astronomes depuis 1665.

Tel un cyclope qui semble guetter tout visiteur, la Grande tache rouge de Jupiter, de son nom officiel, est en réalité une tempête anticyclonique.

Un peu comme celles que la météo annonce parfois sur Terre, sauf que celle-ci fait 16 000 kilomètres de large et dure depuis au moins 150 ans. À titre de comparaison, la Terre a un diamètre de 12 000 kilomètres.

Une Grande tache rouge mystérieuse

D’une couleur changeante, tantôt beige clair tantôt carmin menaçant, la Grande tache pourrait exister depuis des centaines d’années. Certaines observations remontent à 1665, puisqu’elle a été retrouvée sur des dessins de l’astronome français Jean-Dominique Cassini.

Pourtant, il est difficile de déterminer s’il s’agit de la même formation.

L’origine de sa couleur et sa structure sont également toujours débattues.

Cette gigantesque tempête de 16.000 kilomètres de diamètre fait rage depuis des siècles. Juno et ses instruments, qui sont capables de pénétrer les épaisses couches nuageuses, vont pouvoir pour la première fois déterminer la profondeur de cet anticyclone. Et nous aider à comprendre la dynamique qui en fait un phénomène si particulier.

A expliqué Scott Bolton, du Southwest Research Institute à San Antonio au Texas, le responsable scientifique de la mission Juno.

Le sixième survol

La récolte de données sur la Grande tache rouge de Jupiter fait partie du sixième survol de la sonde au-dessus de la couche de nuages de la planète gazeuse géante.

Ainsi, Juno s’approchera au plus près de Jupiter à 01H55 GMT mardi 11 juillet quand elle se trouvera à seulement 3.500 kilomètres au-dessus des nuages de la planète.

Onze minutes et 33 secondes après, la sonde américaine aura parcouru 39.771 km de plus et se trouvera alors directement à la verticale de la Grande Tache rouge à environ 9.000 km.

Lancée le 5 août 2011, la sonde s’est mise en orbite autour de Jupiter le 4 juillet 2016.

Jusqu’à présent, d’après les témoignages de la Nasa, Jupiter est apparu comme « un monde complexe, gigantesque et turbulent ». Très différent de ce que les scientifiques imaginaient.

À chaque nouvelle orbite autour de Jupiter, Juno se rapproche de la ceinture de radiations.

A ainsi détaillé Rick Nybakken à la Nasa.

Mais pour l’instant la sonde résiste aux tempêtes d’électrons, bien mieux que nous ne l’avions imaginé.

En tout cas, elle fournit à chaque passage des images toujours plus spectaculaires.

Publié le mardi 11 juillet 2017 à 16:11, modifications mardi 11 juillet 2017 à 16:11

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !