Découverte

Pérou : ce nouveau site de sacrifice d’enfants pourrait abriter près de 300 corps

Cette découverte pourrait surpasser celle du premier site de sacrifice d’enfants découvert au Pérou récemment.

C’est une nouvelle découverte importante pour comprendre la civilisation précolombienne Chimu. En effet des chercheurs ont découvert un nouveau site de sacrifices rituels d’enfants au nord du Pérou.

Une découverte potentiellement majeure

Cela fait suite à l’exhumation du corps de 140 enfants sacrifiés dans la même région dans un site qui était alors devenu le plus important jamais découvert. Celui-ci avait fait l’objet de fouilles entre 2011 et 2016.

Mais cette nouvelle découverte pourrait même surpasser la précédente. En effet, jusqu’à maintenant, les restes de 56 enfants sacrifiés par les chimus ont été découverts, d’après l’archéologue Gabriel Prieto, en charge des fouilles sur le site.

Toutefois, pour le scientifique, ce nouveau site pourrait abriter plus du double des restes retrouvés sur le premier lieu, soit près de 280 cadavres d’enfants. Cette découverte est le résultat de plusieurs années de fouilles, par une équipe de chercheurs internationaux dépendants de l’université de Trujillo au Mexique et de Tulane aux Etats-Unis.

Situé près de la ville de Huanchaco, dans la région côtière de Trujillo, le site se situe à 700 km au nord de la capitale du Pérou, Lima. Pour l’instant les restes de 56 enfants ont été exhumés. Ils étaient pour la plupart âgés de six à 14 ans, et leur corps était enterré dans des linceuls, face à la mer.

Vers une meilleure compréhension des Chimus

La plupart des corps retrouvé ont été tués avec une blessure au niveau du sternum, et leurs côtes ont également été écartées. Ce mode opératoire très similaire à celui découvert à Huanchaquito laisse penser que des sacrifices avaient souvent lieu dans cette région.

La civilisation chimie vivait le long de la côte péruvienne jusqu’en 1475, date à laquelle elle a été battue par les Incas. Les analyses scientifiques on permis de prouver que ces sacrifices ont eu lieu entre 1400 et 1450.

On savait déjà que des civilisations comme les Aztèques ou les mayas pratiquaient le sacrifice rituel, mais les archéologues n’avaient jamais découvert de preuve de sacrifice d’enfants de cette ampleur. C’est donc un nouveau pas franchi vers une meilleure compréhension des civilisations précolombiennes, et en particulier et de la civilisation Chimu.

Publié le lundi 11 juin 2018 à 7:41, modifications dimanche 10 juin 2018 à 22:42

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !