Découverte

On connaît enfin le secret d’Iceman, l’homme qui affronte les températures extrêmes en slip de bain

Iceman est connu pour pouvoir affronter n’importe quelle température. Son secret pourrait avoir un impact dans la recherche médicale.

Iceman, l’homme de glace, peut résister à des températures extrêmes sans protection ou presque. Des chercheurs américains sont parvenus à découvrir le secret de sa méthode. Et la bonne nouvelle c’est qu’elle pourrait être utilisée face à certaines maladies.

Il affronte le froid avec sa volonté

Iceman. Chez les aventuriers de l’extrême, le nom de Wim Hof est devenu une légende. Ce Néerlandais de 58 ans semble avoir redéfini les limites du possible. Il a ainsi pu aller sur le Mont-Blanc en short, courir sur le cercle polaire pieds nus… Bref, le froid n’est pas vraiment un problème pour lui. Mais, son secret était jusque-là inconnu. Il clame lui-même qu’il le doit à une méthode personnelle basée sur la méditation et la respiration. Une sorte de “yogi” des Pays-Bas.

Les chercheurs s’intéressent depuis longtemps à son cas rappellent nos confrères de Ouest-France. En 2011, pour une expérience, ils lui avaient inoculé la grippe. Sa réaction avait été très limitée… 10 minutes de mal de crâne. C’est l’université de Wayne State à Détroit qui s’y est cette fois-ci attelé.

Une régulation volontaire inhabituelle

Ils l’ont donc étudié pendant trois jours. L’homme portait une combinaison dans laquelle ils pouvaient réguler la température à volonté. Ses données ont ensuite été comparées avec des participants en bonne santé. Deux types de données ont été  étudiées :

  • l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle pour l’activité cérébrale
  • la tomographie par émission de positions pour le métabolisme des organes

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les résultats sont surprenants explique Otto Muzik, professeur de pédiatrie, de neurologie et de radiologie.

La régulation volontaire de la température de la peau et donc de la température corporelle, alors même que le corps est soumis au froid, est inhabituelle. Cela peut aussi expliquer sa résistance aux gelures.

 

Concrètement, cela signifie qu’il peut grâce à sa méthode, rendre volontairement sa peau insensible au froid. Il le fait en augmentant l’activité de son système nerveux mais aussi la consommation de glucose de son muscle intercostal. Ce double effet permet de générer de la chaleur qui se diffuse dans les tissus des poumons et réchauffe le sang.

Selon les chercheurs, sa méthode pourrait avoir des usages inattendus. Elle peut en effet être mise à profit pour générer un “sentiment de bien-être et réduire l’anxiété”. Ils envisagent déjà de la mettre à profit pour le traitement de maladies du système immunitaire ou psychiatriques. ” Ces possibilités sont trop intrigantes pour être ignorées ” concluent-ils.

Publié le samedi 3 mars 2018 à 16:41, modifications samedi 3 mars 2018 à 16:37

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !