Découverte

Le mystère du gratte-ciel new-yorkais sans aucune fenêtre

Cette mystérieuse tour sans fenêtre fait l’objet de folles théories, et personne ne sait vraiment à quoi elle sert.

Cet étrange immeuble a été construit en 1974 par l’architecte John Carl Warnecke. Appartenant officiellement à la compagnie de télécommunication AT&T, ce gratte-ciel détonne dans le paysage de Manhattan pour une raison étrange : celui-ci ne possède aucune fenêtre. Et plus de 40 années après sa construction, nous sommes loin d’avoir percé tous les mystères qui l’entourent.

Tom Hanks à l’origine de ces nouvelles interrogations

C’est sur twitter que l’acteur a partagé sa stupeur en se baladant dans Manhattan. Il s’est en effet arrêté de l’immeuble, dont la hauteur atteint tout de même 168 mètres, avant de prononcer : “Jamais vu un immeuble aussi flippant! Bon sang, mais il se passe quoi là-dedans?

Cet étrange immeuble se situe au 33 Thomas Street à Manhattan. On raconte que cette tour appartenant à la société AT&T serait un bunker géant capable de résister une attaque nucléaire. L’immeuble posséderait également des caves fortifiées avec des réserves de nourriture pouvant permettre à 1500 personnes de survivre sans sortir pendant 2 semaines. L’intérieur du building ne reçoit donc aucune lumière du jour, et cette immense tour est plongée dans le noir une fois la nuit tombée.

Un QG de la NSA ?

Selon le très sérieux magazine américain The Intercept, cette tour serait un centre d’espionnage dissimulé au milieu de Manhattan, appartenant à la NSA. Il abriterait ainsi l’un des plus grand centre de la région pour l’agence de surveillance américaine, à deux pas de Wall Street et l’ONU. Cet immeuble aurait même un nom de code, que l’on retrouve dans plusieurs papiers officiels : “Titanpointe“. Il s’agirait ainsi du fruit de la coopération entre le géant américain des télécommunications et le gouvernement, qui peut ainsi profiter des technologies de pointe de l’entreprise.

Selon the Intercept, la fonction de cet immeuble est de pratiquer l’espionnage sur les alliés des Etats-Unis comme les pays européens, ou encore les grandes institutions internationales ayant leur siège à New-York, comme le FMI, ou l’ONU.

Il n’y a que de très rares photos de l’intérieur de cet immeuble. Le seul photographe ayant pu y pénétrer est Stanley Greenberg, qui avait alors dû faire face à un immense protocole de sécurité pour pénétrer à l’intérieur. Nous étions alors en 1992. Depuis, le mystère entourant cette tour ne s’est toujours pas désépaissi.

Publié le lundi 5 février 2018 à 17:41, modifications mardi 6 février 2018 à 12:11

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !