Découverte

Les vestiges de la première ville viking livrent leur secret

Les fouilles dans le sous-sol de l’ancienne ville de Ribe nous permettent d’en savoir plus sur les premiers Vikings.

En effectuant des fouilles dans les sous-sols du littoral danois, une équipe d’archéologues a découvert les vestiges de la première ville de l’ère viking, datant du début du VIIIème siècle. Cette découverte passionnante nous permet d’en savoir plus sur les premiers développements de cette civilisation mythique, qui fascine toujours autant la culture populaire.

Dans la boue de Ribe

C’est dans le sol boueux de l’antique ville de Ribe, à l’ouest du Danemark, que les archéologues ont découverts de nombreux artefacts ayant appartenu aux premiers Vikings, comme des pièces, des amulettes et des perles colorées. Ces vestiges inestimables ont été découverts à l’endroit où s’élevait la première ville viking, dans un monde où aucune autre cité de ce genre n’existait encore en Scandinavie.

L’ancienne ville de Ribe, au niveau de laquelle on trouve aujourd’hui la localité d’Esbjerg dans le Jutland danois, a été fondée en l’an 700 de notre ère. A l’époque, il s’agissait surtout d’une ville marchande située à un carrefour stratégique, au bord de l’eau. La ville est ensuite devenue le point de départ des célèbres raids vikings à travers l’Europe, avant de s’affirmer comme un grand port de la mer du nord.

Malgré un passé particulièrement riche, qui couvre une période de 1300 ans, les premiers pas de la civilisations vikings entre le VIIIème et le Xème siècle restent très peu connus. Les archéologues danois sont donc très curieux de savoir comment les premiers Vikings avaient pu s’établir dans une région où personne ne s’était durablement installé. Pour répondre à cette interrogation fascinante, les archéologues ont entrepris des fouilles approfondies sur ce site historique.

Nom de code : projet “Northern Emporium”

Des chercheurs de l’université d’Aarhus au Danemark se sont unis avec une équipe issue des musées du Jutland afin de fouiller les sous-sols de Ribe depuis juin 2017. Ce projet très ambitieux, nommé “Northern Emporium”, est dirigé par Soren Michal Sindboek. Ce professeur, issu de l’université d’Aarhus, se montre très enthousiaste par rapport à ce chantier inédit, qui constitue une véritable première, puisque les couches profondes des sous-sols de la ville n’avaient jamais fait l’objet de recherches auparavant. 

Grâce à ces nouvelles fouilles, l’équipe de chercheurs espère en savoir plus sur la façon dont ce réseau urbain s’est construit dans le temps. Ces derniers vont ainsi s’appuyer sur les nouvelles technologies, comme des systèmes de modélisation 3D grâce à des lasers puissants, des analyses ADN poussées ainsi qu’une exploration chimique du sol, pour en savoir plus sur les premiers Vikings.

Ribe a joué un rôle de premier plan dans le développement de la navigation des Vikings et du commerce avec d’autres régions d’Europe : d’abord le nord, puis des civilisations beaucoup plus lointaines. En effet, on sait que les Vikings ont voyagé du Groenland au monde arabe, en passant par les côtes du nord de l’Amérique.

Une installation autarcique qui s’est ensuite ouverte au monde

Par chance, les strates les plus profondes du sous-sol sont restées intactes, ce qui permettra aux archéologues d’étudier chronologiquement, couche par couche, l’évolution de cette ancienne société. Ainsi, grâce aux traces laissées par les ateliers d’artisans, on peu en savoir davantage sur les voyages des Vikings, puisque de nouvelles matières premières font leur apparition avec le temps, comme des peignes en bois de rennes importés de Norvège.

Un autre aspect passionnant concerne la fabrication de perles. En effet, dans les couches les plus anciennes du sol, on trouve de nombreuses pièces artisanales fabriquées sur place, sûrement à partir d’anciennes mosaïques récupérées à partir des vestiges de l’empire romain. Puis, cette production locale s’interrompt brutalement vers l’an 800, où l’on constate l’arrivée de perles fabriquées en série au Moyen-Orient.

Ces premiers éléments démontrent donc que la ville de Ribe s’est d’abord construite en autarcie, une centaine d’années avant qu’un commerce substantiel se développe avec le reste de l’Europe et l’Orient. Mais cette cité prestigieuse a peu a peu décliné avec la fin du Moyen-Âge, suite à plusieurs incendies catastrophiques, inondations, et épidémies successives de peste, qui ont conduit à son ensablement au XVIIème siècle et à son abandon.

Publié le samedi 22 septembre 2018 à 12:36, modifications samedi 22 septembre 2018 à 10:13

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !