Découverte

L’alcool vous aide à parler une langue étrangère mais révèle votre accent

Selon les études, l’alcool influerait à travers des façons différentes sur vos capacités linguistiques. On vous explique ça en détail.

Le retour de l’accent chantant

Si vous êtes du sud de la France ou de toute autre région de France et de Navarre avec un accent prononcé, vous vous en êtes peut-être déjà rendus compte. Votre accent que vous tentez parfois de masquer, revient au galop avec quelques verres d’alcool. De quoi faire sauter votre couverture si vous êtes un Marseillais incognito en région parisienne. Mais saviez-vous pourquoi ? Selon nos confrères de Slate, c’est la faute de votre cerveau. Enfin, l’effet de l’alcool sur votre cerveau. Il agit sur vos inhibitions.

A court terme, le cortex préfrontal et le cortex frontal sont ciblés [lorsque vous buvez] –des zones qui non seulement surveillent l’attention et la mémoire, mais aussi précisent les mouvements moteurs et la capacité de planifier ce que nous disons

explique Amee Shah, professeure en sciences de la santé à l’université de Stockton. Privés de toutes vos capacités, vous allez être moins concentré et votre accent va revenir. Paradoxalement, c’est aussi ce qui vous aide à parler une langue étrangère. L’alcool vous donnera plus de confiance et moins d’anxiété. Avec une consommation modérée d’alcool, vous serez donc vraiment meilleurs au moment de parler une autre langue. Bien sûr, vous le ferez sans doute avec votre accent franchouillard. Si vous êtes un vrai bilingue, c’est d’ailleurs n’importe lequel des deux accents qui pourrait ressortir à ce moment-là.

Publié le samedi 21 avril 2018 à 13:18, modifications samedi 21 avril 2018 à 2:31

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !