Découverte

Etats-Unis : Le FBI résout le mystère d’une momie de 4.000 ans

A qui appartenait la tête de cette momie retrouvée en 1915 ? Les médecins légistes du FBI ont finalement pu le savoir.

La tête d’une momie récupérée dans une tombe égyptienne en 1915 a enfin une identité. Le résultat de la collaboration entre le FBI et les archéologues.

Les analyses ADN au secours

Au FBI, on utilise les empreintes pour déverrouiller les smartphones des morts. Mais, parfois, des idées plus positives se dégagent. C’est le cas de cette collaboration avec le musée des Beaux-Arts de Boston. Les archéologues ont demandé un coup de main aux médecins légistes du FBI pour identifier la propriétaire d’une tête momifiée qu’ils exposaient depuis des années.

La tête avait été trouvée en 1915. Des archéologues ouvrent une tombe qui a été pillée. A l’intérieur, ils ne trouvent qu’un torse et cette tête. L’énigme avait survécu plus de 100 ans. S’agit-il de la tête de Djehutynakht à qui appartenait la tombe ? Sa femme ? Une modification de la tête post-mortem complique le travail.

Plusieurs os ont été retirés de la mâchoire et de la joue dans le but de permettre au défunt de manger et de boire dans l’au-delà

détaille la conservatrice du musée au journal Times. Le musée se tourne donc vers le FBI. Le travail initial permet de savoir qu’il s’agit d’un homme. Un échantillon de poussière dentaire est ensuite analysé pour confirmer les résultats. Il s’agit bien de Djehutynakht. Peut-être pourront-ils désormais aider les chercheurs d’un musée de Sydney a identifier la momie qu’ils viennent de trouver dans un sarcophage qu’ils pensaient vide.

Publié le mercredi 4 avril 2018 à 14:00, modifications mercredi 4 avril 2018 à 12:14

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !