Découverte

Et si vous alliez en vacances à Tchernobyl ?

Vous avez envie de vacances différentes pour cet été ? Découvrez Tchernobyl, sa centrale et sa zone contaminée.

Souvenirs de rigueur

Vous en avez marre d’aller passer vos vacances chez vos parents ou sur une plage de sable fin à Bali ? Puisque l’une des plus belles plages du monde en Thaïlande est fermée, on a une alternative à vous proposer. On vous emmène en Ukraine, près du village de Pripiat et de la célèbre centrale nucléaire de Tchernobyl. Il est désormais possible de la visiter comme l’ont fait 50.000 personnes en 2017. Un chiffre en augmentation de 35% par rapport à 2016.

Cela fait pourtant peu de temps que l’explosion a eu lieu. Le 26 avril 1986. 32 ans aujourd’hui. Une explosion qui a eu un impact dans une grande partie de l’Europe. Sur place, une zone d’exclusion contaminée et toujours inhabitée s’étend dans un rayon de 30 kilomètres autour de la centrale. Mais, il est possible d’y rentrer lors d’une visite touristique. A l’intérieur, un petit kiosque vous propose les souvenirs indispensable comme les masques à gaz époque soviétique et des symboles de radioactivité précise Ouest-France. Il ne manque plus qu’un compteur Geiger pour se rassurer.

Selon les agences installées sur place, l’attrait serait dû à la date anniversaire et à l’installation d’un nouveau dôme de confinement. Celui-ci a réduit considérablement les fuites de matières radioactives et donc le danger. Et si vous avez encore peur, sachez que “une journée de séjour dans la zone équivaut à deux heures de vol au-dessus de l’Océan atlantique en terme de dose de radiation absorbée” selon  Viktor Khartchenko, gérant de l’agence de tourisme Go2chernobyl.com. Côté prix, comptez de 25 à 650 € selon la durée et les activités prévues.

Publié le jeudi 26 avril 2018 à 15:42, modifications jeudi 26 avril 2018 à 13:14

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !