Découverte

Deux momies de loup et de caribou de l’âge de glace ont été décovuertes dans un état de conservation remarquable

Les restes de ce loup et de caribou de l’âge glaciaire sont si bien conservés qu’on les croirait à peine mort ! Ils sont pourtant âgés de plus de 50 000 ans.

Il n’est pas rare d’exhumer des restes d’animaux datant de l’âge de glace, qui a duré de 110 000 à 10 000 ans avant notre ère. Mais il est beaucoup plus rare de découvrir des momies en parfait état de conservation. C’est pourtant ce qu’il s’est passé à la frontière entre l’Alaska et le Canada, puisque des mineurs ont mis au jour le corps d’un coup et d’un caribou exceptionnellement bien conservés, avec des restes de poils de peau et de muscles quasiment intactes.

Des momies spectaculaires

C’est dans la région du Yukon, à la frontière entre l’Alaska et le nord du Canada que cette découverte impressionnante a été faite. Cette zone, connue pour ses ressources minières importantes, qui avait été le théâtre d’une grande ruée vers l’or à la fin du XIXème siècle, regorge également de fossiles en tous genres. C’est à cet endroit, autour de la ville de Dawson City, qu’ont été découverts les restes particulièrement bien conservés d’un caribou et d’un jeune loup ayant vécu entre 50 000 et 80 000 ans dans le passé. Si la zone est aujourd’hui recouverte par une forêt, il s’agissait d’une vaste toundra glaciaire il y a 50 000 ans où l’on pouvait croiser des mammouths laineux, des lions des glaces et autres camelops (lointains ancêtres des chameaux).

Ces momies sont particulièrement rares dans la région du Yukon. En effet, d’après le paléontologue Grant Zazula, qui a pu voir ces deux corps de près, il s’agit du seul loup momifié datant de l’âge de glace jamais découvert ! Et son aspect est pour le moins impressionnant, puisqu’on pourrait presque le croire vivant, avec son pelage luxuriant et ses dents intactes.

Pourtant ces deux momies sont âgées de plusieurs dizaines de milliers d’années ! C’est d’autant plus remarquable que les tissus musculaires, la peau et la fourrure de ces animaux sont quasiment intactes. Pour Grant Zazula, il s’agirait même des tissus momifiées les plus anciens jamais découvert dans un état de conservation aussi exceptionnel.

Une conservation grâce à des cendres volcaniques

Le jeune loup a été découvert par un mineur de cette région canadienne. Il a d’abord cru apercevoir un chien mort récemment tant le pelage de l’animal paraît intact. Le caribou exhumé dans la même zone a également été retrouvé dans un bel état de conservation, mais il manque la partie inférieure de son corps. D’après les vétérinaires qui ont analysé les restes du loup, celui-ci était âgé de seulement 8 semaines au moment où il est décédé.

Mais quel est le secret de cette impressionnante conservation ? Celui-ci semble résider dans les cendres volcaniques découvertes autour des corps. Elles auraient en effet contribué à l’isolement des deux corps, grâce auquel le processus de décomposition a été considérablement atténué.

Pour Elsa Panciroli, professeure à l’université d’Edimbourg, ces deux spécimens feront l’objet d’analyses plus poussées pour en extraire l’ADN afin de comprendre l’évolution des populations de loups et de caribou de la période glaciaire et leur lien avec leurs descendants actuels. 

Une fierté canadienne !

La prochaine étape dans l’analyse des momies consistera en une analyse approfondies sur leurs conditions de vie et leur régime alimentaire. Ces dernières seront vraisemblablement effectuées par des scientifiques canadiens, qui sont particulièrement fiers d’avoir pu faire cette découverte dans leur pays. 

En effet, la plupart des découvertes de ce type sont généralement effectuées en Sibérie, de l’autre côté du détroit de Behring. Ainsi, de nombreux spécimens impressionnants comme des mammouths très bien conservés sont régulièrement exhumés en Russie. Mais cela semble également arriver de façon bien plus récurrente sur le continent américain, avec des découvertes récentes de poulains ou de lionceaux des cavernes datant d’il y a près de 50 000 ans.

Avec la découverte de ce corps de loup entier et du spécimen de caribou exceptionnellement bien conservés, les scientifiques canadiens peuvent désormais rivaliser avec leurs homologues russes. Les spécimens sont actuellement exposés au centre culturel de Dänojà Zho à Dawson City, mais seront bientôt transférés au centre d’interprétation Beringia de Whitehorse, la capitale du Yukon Canadien.

Publié le lundi 24 septembre 2018 à 9:35, modifications lundi 24 septembre 2018 à 8:36

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !