Découverte

Les chevaux sauvages ont définitivement disparu

Les derniers chevaux sauvages se sont en fait éteint il y a beaucoup plus longtemps que ce que nous pensions.

Cette découverte a été réalisée suite à une étude génétique sur la dernière population de chevaux sauvages du monde, les chevaux de Przewalski. Celle-ci a permis de montrer que ces derniers étaient en fait issus d’une lignée de spécimens domestiqués ayant échappé à leur maître.

Une triste découverte

Les scientifiques de l’institut de la biodiversité et du musée d’histoire naturelle de l’Université du Kansas ont montré la filiation de ces chevaux avec des spécimens domestiqués en Asie centrale il y a près de 5 000 ans. Suite à l’exhumation de restes d’une espèce disparue de chevaux domestiqués, nommés chevaux de Botai, dans un site archéologique situé au nord du Kazakhstan, les chercheurs ont pu séquencer leur génome et le comparer à ceux des chevaux de Przewalski.

Les scientifiques ont eu la surprise de constater une filiation génétique entre les deux espèces, ce qui démontre la disparition totale des chevaux sauvages depuis bien plus longtemps que ce que nous croyions. Ainsi, selon Sandra Olsen, la directrice de cette étude, il s’agit d’une “énorme surprise“.

Cela signifie qu’il n’y a plus de chevaux sauvages sur Terre -et c’est ça qui est triste.

Les chevaux de Przewalski restent toutefois une espèce très menacée. Nombre d’entre eux ont en effet été capturés par les Européens, et malgré de nombreux programme de réintroduction, l’espèce est éteinte dans la nature depuis les années 1960.

 

Publié le samedi 24 février 2018 à 17:12, modifications samedi 24 février 2018 à 16:28

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !