Découverte

Cette boucle d’oreille en or âgée de 2 200 ans a été exhumée à Jérusalem

Cette boucle d’oreille inestimable a beaucoup surpris les archéologues par sa provenance grecque.

Une équipe d’archéologues israéliens ont exhumé une boucle d’oreille en or avec une tête d’animal à Jérusalem, datant de près de 2 200 ans. Il s’agit d’une découverte unique en son genre, puisque ce bijou a sûrement été importé de Grèce à l’époque du second temple.

Une découverte surprenante

C’est en octobre 2017 que ce bijou inestimable a été trouvé sur le site de fouilles de la cité de David. Il avait alors fait l’objet d’un premier article scientifique, mais il aura fallu attendre le mercredi 8 août pour que la découverte soit présentée à la presse. Cette bague de style hellénistique a beaucoup surpris les archéologues israéliens. En effet, d’après le professeur Yuval Gadot, issu de l’université de Tel-Aviv et responsable des fouilles, il est très rare de retrouver de tels objets à Jérusalem.

En effet, la ville a toujours été conservatrice dans sa période antique, et ne tolérait pas la présence d’objets étrangers en son sein. Cette découverte exotique est donc unique en son genre dans la ville sainte, et permet d’ouvrir une nouvelle voie de recherches pour comprendre les croisements de population qu’il y a pu avoir à Jérusalem.

On ne sait toutefois pas à qui aurait appartenu ce précieux bijou, un homme ou une femme. Toutefois, son exceptionnelle qualité et l’emplacement de sa découverte, situé à côté du mont du temple où se trouvait le grand sanctuaire du peuple juif laisse penser que son propriétaire ancestral était issu d’un milieu particulièrement privilégié.

Un site de fouilles controversé

Le site archéologique de la cité de David se trouve à mi-chemin entre la vieille ville et le quartier palestinien de Jérusalem-est, occupé par l’Etat israélien. Malgré son caractère controversé, des fouilles archéologiques approfondies y sont pratiquées, ce qui vient alimenter la querelle territoriale entre Israéliens et Palestinien autour de Jérusalem.

Le site de la cité de David est en outre administré par une organisation nationaliste nommée Elad, qui s’efforce de consolider la présence de l’Etat hébreux à Jérusalem-Est, quartier de la ville qui en droit ne lui appartient pourtant pas. Ces fouilles intenses se basent en outre sur l’affirmation controversée selon laquelle le chantier s’étend sur les ruines de l’anciennes cité de David. Plusieurs archéologues continuent de la contester.

 

Publié le mardi 21 août 2018 à 19:33, modifications mardi 21 août 2018 à 15:21

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !